C’est reparti pour la NBA!

Les Raptors de Toronto ont remporté le trophée Larry O’Brien devant les Warriors de Golden State l’an dernier. Crédit photo : Chensiyuan | Licence CC4.0.

Amateurs de basket, êtes-vous prêts? La saison de la NBA reprend ce soir à Disney World, en Floride, avec deux duels au programme. Les partisans seront comblés puisqu’il y aura plus de matchs que prévu. Contrairement à la LNH qui a décidé de passer tout de suite aux séries éliminatoires, les dirigeants de la NBA ont décidé de conclure leur saison régulière, qui a été abruptement suspendue le 11 mars en raison de la COVID-19, avant d’entamer leur tournoi à la ronde. Petit guide pour y voir plus clair.

Il restait un mois de saison régulière à disputer lorsque la pandémie a été déclarée, soit 15 à 19 matchs à jouer pour chaque équipe. Huit d’entre elles, empêtrées dans le bas de tableau de chaque conférence, n’étaient plus en mesure de participer aux séries. Les dirigeants ont donc décidé de conserver uniquement les 22 équipes les mieux classées pour finir le championnat : Milwaukee, Toronto, Boston, Miami, Indiana, Philadelphie, Brooklyn et Orlando à l’Est ; Lakers, Clippers, Denver, Utah, Oklahoma City, Houston, Dallas et Memphis à l’Ouest, ainsi que les six formations se trouvant à six matchs ou moins de la 8e place dans chaque conférence : La Nouvelle-Orléans, Phoenix, Portland, Sacramento, San Antonio à l’Ouest, et seulement Washington à l’Est.

Des séries hors de l’ordinaire

Chaque équipe jouera huit matchs de saison, ce qui signifie que 176 parties auront lieu jusqu’au 14 août. L’objectif est double : déterminer l’ordre des têtes de série en vue des éliminatoires et donner une chance aux six clubs en quête de l’accès à la 8e place, la dernière qui permet d’accéder au bal printanier (ou plutôt estival). Alors que les sept premiers de chaque conférence sont directement qualifiés, la 8e et dernière qualification fera, à l’Est comme à l’Ouest, l’objet d’une éventuelle série.

Deux scénarios sont possibles. Si l’équipe au 9e rang est à quatre matchs ou plus de celle qui est au 8e rang, cette dernière est qualifiée pour les séries éliminatoires. Mais si la 9e équipe est à moins de quatre matchs de la 8e, les deux s’affrontent. Le club en 8e position doit gagner une fois pour se qualifier, tandis que celui en 9e doit venir à bout de son adversaire deux fois. Êtes-vous toujours avec moi?

Éliminatoires au format classique

Au sein des trois salles du complexe ESPN Wide World of Sports, l’Arena, le HP Field House et le Visa Athletic Center, les séries pourront alors débuter dans leur format classique. Dans l’Est comme dans l’Ouest, le portrait se déclinera de la sorte : la tête de série no 1 affrontera la no 8, la no 2 sera opposée à la no 7, la no 3 défiera la no 6 et la no 4 affrontera la no 5. Chaque série, finales comprises, sera un 4 de 7, c’est-à-dire que l’équipe doit remporter 4 matchs, avec un champion couronné au plus tard le 13 octobre.

Les équipes exclues ne seront pas en reste

Pour ce qui est des autres formations, soit Cleveland, Golden State, Minnesota, Detroit, Atlanta, New York, Chicago et Charlotte, elles discutent présentement avec le commissaire de la ligue et le syndicat des joueurs pour mettre en place des matchs amicaux dans une autre bulle, potentiellement à Chicago. Aucun calendrier n’a toutefois été établi. Le but est que chaque formation reprenne d’abord l’entraînement dans ses propres centres. Les équipes viendront dans le site, toujours à déterminer, pour poursuivre leurs séances durant deux semaines, avant d’effectuer une série de matchs. Cela permettrait aux joueurs de ces équipes d’éviter une énorme inactivité d’environ neuf mois, si la prochaine saison ne devait débuter qu’autour du 1er décembre, comme la NBA l’envisage.

Jean-Christophe Matte

Étudiant en journalisme à l’UQAM, Jean-Christophe Matte a collaboré à deux reprises au magazine L'Apostrophe et coanimé avec un collègue le radiojournal de CHOQ.ca. Passionné de hockey et de tennis, il écoute les matchs du Canadien de Montréal depuis 2010. Pour ce qui est du tennis, Rafael Nadal lui a fait aimer ce sport. Le premier match de Nadal qu'il a écouté remonte à 2008, lors de la finale d’anthologie contre Roger Federer à Wimbledon. Jean-Christophe suit également le football américain depuis quelques années, et particulièrement les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Une réflexion sur “C’est reparti pour la NBA!

  • 31 juillet 2020 à 15:46
    Permalien

    Excellent article JC!!! Tu as fait un beau travail pour bien expliquer tout le casse-tête autour de la reprise des activités :)!!!

    Répondre

Laisser un commentaire