« Corvette Corvette »

JuJu Smith-Schuster a fait beaucoup parler de lui lors de la saison, avec ses vidéos TikTok filmées sur les logos des équipes adverses avant les matchs. Photo : PMT Memes (@PardonMyMeme) via Twitter.

L’impressionnant début de saison des Steelers de Pittsburgh a été effacé par la déconfiture subie par l’équipe en fin de saison. Est-il nécessaire de porter une partie du blâme au receveur étoile JuJu Smith-Schuster, à cause de ses danses TikTok sur les logos adverses?

Une des raisons pour lesquelles j’apprécie le football américain plus que tout autre sport est que la culture du football s’applique au-delà du terrain. Tu as beau être un joueur extrêmement talentueux, si tu représentes une distraction pour ton équipe, on va te montrer la porte assez rapidement. Prenez, par exemple, Antonio Brown, qui, malgré sept participations au Pro Bowl, a eu beaucoup de difficulté à se trouver du travail dans la NFL à la suite de nombreux problèmes d’attitude notés par ses anciens employeurs. Après son départ de Pittsburgh, il s’en était pris au jeune JuJu Smith-Schuster et, à ce moment-là, j’ai trouvé que ce dernier avait extrêmement bien réagi aux attaques du receveur étoile. Cela aurait dû servir d’exemple à JuJu, comme quoi être une distraction pour son équipe n’est jamais une idée brillante.

Tweet d’Antonio Brown visant JuJu Smith-Schuster, publié en décembre 2019. Source : AB (@AB84) via Twitter.

Tout d’abord, je veux déclarer que je n’ai aucune haine envers JuJu Smith-Schuster en tant que personne, car il dégage un enthousiasme contagieux et est très impliqué dans le travail communautaire. Je vais toujours favoriser un joueur qui prend part à des activités à l’extérieur du terrain, comme danser sur TikTok ou jouer à des jeux vidéos, plutôt que quelqu’un qui participe à des activités criminelles. Par contre, il serait abruti de dire que Juju n’a pas été une distraction pour son équipe cette saison.

Pour ceux qui n’ont jamais joué au football, il faut savoir que marcher sur le logo de l’équipe adverse lors de l’échauffement est souvent vu comme un manque de respect. À voir la carrure de certains joueurs défensifs en NFL, si j’étais à la place de Juju, j’opterais pour la voie respectueuse. De plus, le problème n’est pas la danse en tant que telle, mais plutôt la motivation supplémentaire qu’elle fournit à ses adversaires. Malgré que plusieurs personnes lui aient conseillé de ne plus faire cela, il a décidé de continuer.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, les Bengals ont décidé d’utiliser le logo du terrain pour autre chose.

Plaqué puissant réalisé par Vonn Bell à l’endroit de JuJu Smith-Schuster. Vidéo : NFL via YouTube.

Donc, suite à ce puissant retour à la réalité, JuJu a décidé, avec raison, d’arrêter de danser sur les logos adverses avant les matchs. Une de ses principales raisons a été qu’il ne trouvait plus la justification de le faire lorsque l’équipe perd. De surcroît, plusieurs adversaires ont affirmé que les danses du receveur étaient une motivation de plus pour battre les Steelers. À partir de là, tout semble rentrer dans l’ordre pour JuJu, qui semble avoir retenu sa leçon de ne pas être une distraction pour son équipe.

Maintenant, avançons un peu dans le temps pour se ramener juste avant la partie éliminatoire opposant les Steelers et leurs rivaux de longue date, les Browns, la même équipe qui n’avait pas remporté de match éliminatoire depuis presque 30 ans et qui jouait sans son entraîneur-chef, Kevin Stefanski, en raison d’un test positif à la COVID-19. Tous les signes étaient là pour une victoire facile des Steelers.

N’ayant malheureusement pas retenu la leçon, JuJu, avant le match, y est allé de la déclaration qui suit : « Ils sont les mêmes Browns contre lesquelles je joue année après année, même s’ils ont eu un peu de succès durant la saison régulière ». Premièrement, comparer l’équipe des Browns qui s’est qualifiée en éliminatoires cette année à celle entraînée par Freddie Kitchens l’an dernier est extrêmement irrespectueux. Il faut noter que Freddie Kitchens est probablement le pire entraîneur-chef de la NFL que j’ai pu observer dans ma vie entière. Deuxièmement, si tu te permets de tels commentaires, tu dois t’assurer que tes propos vont être mis en exécution le jour du match.

JuJu Smith-Schuster dit ce qu’il pense des Browns. Vidéo : Cleveland Browns on cleveland.com via YouTube

Pourtant, les Steelers ont répondu avec, probablement, leur pire performance de la saison entière. Pour faire un court résumé du match, les Browns étaient le portier d’un bar et ont sacrer les Steelers en bas des marches, sans avertissement. Les Browns ont dominé les Steelers dans toutes les facettes du match, avec un jeu au sol percutant et une défensive étouffante.

Donc, après toute cette saga, on pourrait penser que JuJu a FINALEMENT retenu sa leçon, mais non. Après le match, il est revenu sur sa déclaration. « Je ne regrette absolument pas ce que j’ai dit au sujet des Browns », a t-il expliqué en conférence de presse, à la suite du match. Toutefois, ses commentaires ont encore servi de motivation pour l’équipe adverse, à voir la réaction de Baker Mayfield après la rencontre.

C’est pour toutes ces raisons que je crois que JuJu Smith-Schuster a été une très grande distraction pour les Steelers cette saison. Est-ce que le jeune receveur devrait prendre tout le blâme pour la fin de saison désastreuse de l’équipe de la ville de l’acier? Certainement pas, mais ses agissements démontrent peut-être une certaine culture toxique chez les Steelers. Une culture où on s’emballe après un bon début de saison et où on se croit tout permis, même avant de se rapprocher des grands honneurs. Pourtant, les Steelers sont compétitifs année après année et Mike Tomlin est un des meilleurs coachs dans la NFL. Néanmoins, je crois qu’une grande partie du blâme peut lui revenir, car il n’a pas été en mesure de bien encadrer l’attitude de ses jeunes joueurs. Un jeune homme de 24 ans va toujours faire des actions stupides, peu importe son intelligence. Par contre, il est du devoir des entraîneurs de bien l’encadrer pour limiter ses erreurs. La saga Antonio Brown aurait dû servir de leçon à JuJu, mais il en est tout autant pour Tomlin.

En conclusion, je ne crois pas que la solution est de licencier Tomlin, mais je pense qu’il doit comprendre qu’un autre scandale comme celui-ci pourrait lui coûter son poste. Ce n’est pas la première déconfiture de ce genre des Steelers en éliminatoires. Il suffit de se souvenir de 2018, contre les Jaguars.

Jérémy L'Allier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Jérémy L'Allier est un passionné de sport depuis son tout jeune âge. Ayant joué et coaché au football collégial division 1, Jérémy possède tout le bagage nécessaire pour analyser ce sport de fond et en comble. De plus, ayant été un sportif toute sa vie, Jérémy adore aussi la NBA et les sports collégiaux. À temps perdu, il aime aussi regarder les Canadiens et chialer sur le coach. Il est un passionné de tous les débats chauds dans l'actualité sportive, peu importe la discipline, et adore questionner les gens sur leur préférence entre Carey Price ou Jaroslav Halak.

2 réflexions sur “« Corvette Corvette »

Laisser un commentaire