La décision de Doug Pederson qui m’a laissé perplexe

Doug Pederson s’adressant aux médias après un match des Eagles. Photo : Philadelphia Eagles via YouTube.

La décision de Doug Pederson au 4e quart, dimanche, n’a pas seulement décidé le sort de la triste division Est de la NFC, elle a aussi aliéné ses joueurs contre lui.

La dernière semaine de la saison régulière en NFL a été à la hauteur des attentes, avec plusieurs équipes qui se battaient pour les dernières places disponibles en éliminatoires. Pour conclure le tout, dimanche soir, nous avions le plaisir de regarder le duel entre les Eagles de Philadelphie et l’équipe de Football de Washington. L’enjeu du match était assez simple : si Washington l’emportait, la formation serait couronnée championne de sa division et, si elle perdait, ce seraient ses rivaux, les Giants, qui auraient les honneurs. 

Par contre, ce qui a piqué ma curiosité dimanche soir, ce n’est pas le résultat du match en tant que tel, mais plutôt les stratégies employées par l’entraîneur-chef des Eagles, Doug Pederson. Tout a commencé par le retrait préventif du quart-arrière partant, Jalen Hurts, au 4e quart, alors que le match était encore à la portée des Eagles, avec un score de 17-14 en faveur de Washington. Hurts a été retiré pour faire place au remplaçant Nate Sudfeld.

Photo : USA Today.

Il est très normal de ne pas faire jouer son quart-arrière partant dans un match sans signification dans la NFL. Par contre, lorsque le pilote de l’offensive a disputé seulement 4 matchs en carrière, je crois qu’il est pertinent d’offrir au jeune quart le plus d’opportunités possible contre une défense de la NFL. De plus, après un début de match difficile, l’attaque des Eagles avait commencé à prendre du rythme au 2e quart et quoi de mieux pour le casser que d’interchanger les quarts au milieu de la deuxième demie d’un match d’une possession.

Après le match, Doug Pederson a affirmé que de faire jouer Nate Sudfeld était le plan depuis le début, parce qu’il voulait voir ce qu’il pouvait faire lors d’un match. En outre, il a affirmé que cette décision n’avait rien à voir avec la haute direction, qui aurait pu tenter d’obtenir un meilleur choix au repêchage avec une défaite volontaire. Doug Pederson a même dit aux journalistes : « Je coachais pour gagner ». À sa défense, il n’a jamais spécifié ce qu’il essayait de gagner, car cela n’avait rien à voir avec le fait de gagner un match de la NFL.

« Je coachais pour gagner », a affirmé Pederson après le match.

Nate Sudfeld est un quart-arrière de 5e année qui a disputé 4 matchs en tout dans sa carrière et qui n’a pas complété plus que 25 passes. Je doute fortement que cet homme était le meilleur choix pour remporter le match contre une des meilleures lignes défensives de la NFL. De plus, cela fait plus de 4 ans que Sudfeld joue pour Pederson. N’avait-il pas assez d’occasions pour le regarder avant? Donc, si le remplaçant est quelqu’un avec aucun avenir en NFL et que le partant est une recrue qui demande un peu de travail, pourquoi jouer Sudfeld? La seule réponse qui me vient à l’esprit est la défaite volontaire. Imaginez être un joueur dans le vestiaire des Eagles et entendre votre entraîneur dire qu’il coache pour gagner, mais n’ose pas mettre les meilleurs joueurs possibles sur le terrain. Il n’y a pas de meilleure façon de perdre son vestiaire que celle-ci.

 Le problème, ici, n’est pas le fait de laisser la chance aux remplaçants dans une fin de saison perdue, mais plutôt la manière dont cela a été effectué. Lorsque tu veux ménager tes meilleurs joueurs dans la NFL, tu leur accordes leur repos avant le match, non pas lorsque le match contre un rival est encore à portée. En fait, le vrai problème est que Pederson n’a pas été capable de faire face à la musique après cette décision et cela pourrait lui nuire dans le futur. Certains joueurs n’ont qu’une seule opportunité dans leur carrière entière et ne peuvent pas être trahis comme cela en plein milieu d’un match.

Image : @Pardonmymeme via Twitter.

Je ne suis pas l’avocat des Giants de New York, car je crois que Washington est une bien meilleure équipe et mérite, malgré sa fiche, une place en éliminatoires. Par contre, la décision de Doug Pederson m’a laissé extrêmement perplexe. Je suis convaincu à 100% qu’il n’aurait jamais pris cette décision controversée si les partisans hostiles de Philadelphie étaient dans les gradins pour huer l’équipe. Pour citer le commentateur Chris Collinsworth, du réseau NBC, à la fin du match : « Je n’aurais tout simplement pas pu faire ça ».

Jérémy L'Allier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Jérémy L'Allier est un passionné de sport depuis son tout jeune âge. Ayant joué et coaché au football collégial division 1, Jérémy possède tout le bagage nécessaire pour analyser ce sport de fond et en comble. De plus, ayant été un sportif toute sa vie, Jérémy adore aussi la NBA et les sports collégiaux. À temps perdu, il aime aussi regarder les Canadiens et chialer sur le coach. Il est un passionné de tous les débats chauds dans l'actualité sportive, peu importe la discipline, et adore questionner les gens sur leur préférence entre Carey Price ou Jaroslav Halak.

Laisser un commentaire