Laurent Ciman, entre la famille et la carrière

Laurent Ciman est de retour avec le Club de Foot Montréal. Photo : USA Today Sports.

L’annonce de l’embauche de Laurent Ciman comme entraîneur-adjoint du CF Montréal éclipse un peu celle de la retraite du défenseur belge. Pour revenir à la maison, Lolo a mis une croix sur sa carrière de joueur et tourne la page sur un parcours teinté par la volonté de donner une meilleure qualité de vie à sa famille.

En somme, le défenseur central a joué 515 matchs professionnels en Belgique et au Canada, en passant par la France et les États-Unis. Il a également enregistré 20 buts et 15 passes décisives chez les pros. Laurent Ciman a aussi représenté l’équipe nationale belge à 20 reprises, marquant une fois et délivrant une passe décisive.

Destiné à la Belgique

Formé au RSC Charleroi, en première division belge, Laurent Ciman y fait ses débuts professionnels en 2004. Quelques années plus tard, il fera de courts passages au Club Bruges et au KV Kortrijk, toujours en Belgique, avant de signer au Standard Liège en 2010. C’est avec ce décuple champion de Belgique que Ciman jouera le plus de matchs en carrière.

Laurent Ciman a joué 187 rencontres avec le Standard de Liège. Photo : Photo news.

Destiné à devenir capitaine et joueur mythique de l’histoire des Rouches, Laurent Ciman quitte le club après quatre ans et demi pour rejoindre l’Impact de Montréal, décision motivée par la condition de sa fille, Nina. « Il arrive un moment où la famille compte plus que tout », a affirmé Lolo, à Belga, lors de son départ. Les services d’accompagnement des personnes autistes étant de meilleure qualité au Canada, Laurent Ciman a fait le choix de traverser l’Atlantique pour aider sa fille dans son développement.

Le Général

Dès son arrivée à Montréal, Laurent Ciman est adopté par les partisans de l’équipe. Acteur important du parcours en Ligue des champions de la CONCACAF, le défenseur central se démarque par sa fougue, ses tacles chirurgicaux et son dégoût de la défaite. À sa première saison, il remporte le titre de défenseur de l’année de la MLS (Major League Soccer).

Toujours sélectionné en équipe nationale belge, malgré le désintérêt des Européens pour la première division nord-américaine, Lolo n’a d’yeux que pour l’Euro 2016. Appelé lors de la Coupe du monde 2014 sans y voir une minute, Ciman a pour objectif principal d’être dans l’effectif belge pour la compétition européenne, même si la compétition à son poste est assez relevée.

75 minutes

Absent des listes préliminaires au départ, Ciman est appelé par le sélectionneur Marc Wilmots à la suite de quelques forfaits dans la défensive belge. Le Général réussit finalement à se tailler une place dans l’effectif et ne jouera qu’un match, un difficile 75 minutes contre l’Italie. Par la suite, Ciman fut boudé par le sélectionneur, cloué au banc pour le reste du tournoi. Son expérience aurait pu être utile contre le Pays de Galles, équipe cendrillon du tournoi, mais le dogmatisme de Wilmots l’a poussé à mettre des défenseurs plus fragiles, ce qui a causé la défaite de la Belgique en quarts de finale de l’Euro 2016.

Laurent Ciman avec l’équipe nationale belge. Photo : Getty.

Une baisse de régime et des frictions évidentes avec l’état-major de l’Impact de Montréal poussent le club à échanger Laurent Ciman au Los Angeles FC, équipe d’expansion de la MLS. Il est automatiquement désigné capitaine, jouant une demi-saison avant d’être transféré au Dijon FCO pour un court séjour de neuf rencontres en France.

Retour au Canada

L’appel de la famille étant plus fort que tout, Laurent Ciman se joint à l’ennemi juré de l’Impact de Montréal, le Toronto FC. Cette décision, bien que comprise par plusieurs partisans montréalais, est tout de même dure à accepter par certains. Lolo, de retour au Canada, se contentera d’un rôle moins important de l’autre côté de l’autoroute 401.

Après deux saisons avec le Toronto FC, le contrat de Laurent Ciman vient à échéance et le défenseur doit se trouver un nouvel emploi. Le 24 février 2021, le Club de Foot Montréal annonce l’embauche de Laurent Ciman à titre d’entraîneur-adjoint. Lolo prend sa retraite de joueur professionnel. Le Général est de retour à la maison.

Tout ce qui compte

Au niveau technique, l’arrivée d’un ancien défenseur au sein de l’effectif technique du CF Montréal peut tout faire, sauf nuire. Reste à savoir si le Belge saura tempérer son caractère bouillant sur le banc et si l’entente sera bonne avec le nouvel entraîneur-chef, dont l’identité est encore inconnue à ce jour.

Laurent Ciman est le nouvel entraîneur-adjoint du CF Montréal. Photo : NHL.com

Même s’il aurait préféré continuer sa carrière sur le terrain, Laurent Ciman prend une décision cohérente avec celles qu’il a prises tout au long de son parcours professionnel. Mieux vaut rester au Canada, même si l’appel du terrain est encore présent. Parce que, tout ce qui compte, c’est la famille.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il a animé l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee, les arts martiaux mixtes et le sport sécuritaire.

Laisser un commentaire