McLaren en force, Aston Martin l’échappe

Image
McLaren et Ferrari se sont livré une bataille pour une place dans le top 5 tout au long de la course. Photo : McLaren (@McLarenF1) via Twitter.

Alors que Lewis Hamilton et Max Verstappen se sont livré une lutte endiablée à la fin du Grand Prix de Bahreïn, les écuries de milieu de grille se sont démarquées par des performances sans faille d’un côté et plus que décevantes de l’autre.

C’était le retour tant attendu de la Formule 1 au circuit de Sakhir. Le premier Grand Prix de la saison 2021 n’a pas déçu alors que Max Verstappen et Lewis Hamilton se sont livré une bataille qui devrait être à l’image de ce qui nous attend tout au long de la saison. Alors que les deux pilotes se sont échangé la première place à seulement trois tours de l’arrivée, c’est finalement le Britannique qui est monté sur la première marche du podium. Son coéquipier Vatteri Bottas a terminé au troisième rang, derrière Verstappen.

La performance de Verstappen n’a cependant rien d’une déception puisqu’il a prouvé que la voiture de Red Bull pouvait très bien compétitionner avec celle de Mercedes. Même si Hamilton a surtout gagné la course par sa conduite, la stratégie de Mercedes au niveau des arrêts au puits était nettement supérieure et Verstappen a semblé être ennuyé par quelques problèmes en début de course. Malgré cela, moins de huit dixièmes de secondes séparaient les deux pilotes, qui devraient s’échanger les victoires tout au long de la saison.

Devançant Max Verstappen par un peu plus de sept dixièmes de seconde, Lewis Hamilton a remporté le premier Grand Prix de la saison 2021. Photo : Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team (@MercedesAMGF1) via Twitter.
McLaren et Ferrari peuvent sourire

Si les trois premières places étaient presque décidées avant que la course commence, le reste du top 5 était totalement ouvert. Avec Sergio Pérez, de Red Bull, qui semblait avoir des ennuis techniques avec sa voiture, la quatrième position était entièrement à la portée de Ferrari et McLaren. C’est d’ailleurs Charles Leclerc, de l’écurie italienne, qui partait derrière les Mercedes à la suite de sa brillante performance lors des qualifications. Il a cependant rapidement été rejoint par la McLaren de Lando Norris et les deux jeunes pilotes se sont échangé la position tout au long de la course. Derrière eux, Carlos Sainz (Ferrari) et Daniel Ricciardo (McLaren) se battaient pour la sixième place avec un Pérez qui, à l’image de l’an dernier, est revenu de l’arrière avec une brillante performance.

La quatrième place est finalement allée à Norris, alors que Pérez a complété le top 5. Ricciardo et Sainz, qui en étaient à leur première course avec leur nouvelle écurie, ont respectivement terminé septième et huitième et Leclerc a pris la sixième place. Il s’agit d’un soupir de soulagement pour Ferrari, qui avait connu une saison de misère l’an dernier, mais qui espérait compétitionner pour la 3e position du championnat des constructeurs en 2021. Du côté de McLaren, les résultats sont encore meilleurs que ceux espérés alors que Norris a été brillant du début à la fin et que Ricciardo n’a pas semblé trop ennuyé par l’adaptation à sa nouvelle voiture.

Les retours sont gâchés
Image
Fernando Alonso a dû se retirer au 34e tour à son premier Grand Prix depuis trois ans. Photo : Formula 1 (@F1) via Twitter.

On surveillait deux retours particuliers sur la grille de Formule 1 : Aston Martin remplaçait Racing Point et Fernando Alonso participait à un premier Grand Prix depuis 2018. Les deux retours ne se sont cependant pas déroulés comme prévu. Aston Martin a vu sa nouvelle acquisition, le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, être relégué à la dernière place au départ en raison d’un incident lors de la séance de qualifications. Celui-ci a bien performé, mais une collision avec Esteban Ocon en fin de parcours a mis fin à ses chances de limiter la déception. L’Allemand a ainsi dû se contenter de la 15e place.

Son coéquipier, le Québécois Lance Stroll, a longtemps été dans la course pour le septième rang, côte à côte avec Carlos Sainz pendant longtemps. Il n’a cependant pas été en mesure de suivre la cadence imposée par Ferrari et McLaren en fin de parcours et a terminé au dixième rang, permettant ainsi à Aston Martin de se sauver avec un petit point.

Du côté de Alonso, les choses semblaient plutôt bien parties alors qu’il avait bien performé lors des qualifications. S’élançant de la neuvième place, Alonso était également de la lutte à la septième place. Un problème avec les freins arrière de sa voiture l’a cependant contraint à l’abandon au 34e tour. Son coéquipier, Esteban Ocon, n’a pas été en mesure de faire mieux qu’une treizième place, ce qui rend ce premier Grand Prix plus que décevant pour Alpine, la nouvelle identité de l’écurie française Renault.

Top 10 du Grand Prix de Bahreïn

  1. Lewis Hamilton (Mercedes)
  2. Max Verstappen (Red Bull)
  3. Valtteri Bottas (Mercedes)
  4. Lando Norris (McLaren)
  5. Sergio Pérez (Red Bull)
  6. Charles Leclerc (Ferrari)
  7. Daniel Ricciardo (McLaren)
  8. Carlos Sainz (Ferrari)
  9. Yuki Tsunoda (AlphaTauri)
  10. Lance Stroll (Aston Martin)

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Il a également contribuer à la couverture des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo avec Radio-Canada. Toujours considéré par ses pairs comme un excellent communicateur, il vise aujourd'hui à mettre sa voix et sa plume au service des amateurs de sports. En tant qu'ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball, du tennis et de la Formule 1.

Laisser un commentaire