Sélection nationale: les grosses équipes doivent faire rouler

L’équipe nationale anglaise. Photo : Francisco Seco/Associated Press.

Représenter son pays sur la scène internationale est le plus grand des honneurs à faire à un sportif. Parfois, la sélection passe avant les équipes et le championnat local. Plusieurs joueurs jouent en club pour se faire voir et disputer les grandes compétitions, comme la Coupe du Monde ou l’Euro. Cependant, cela impose une charge de travail supplémentaire aux joueurs. Les équipes doivent s’assurer de pouvoir faire rouler l’effectif pour donner du repos à leurs joueurs. Les sélections nationales ont un énorme impact sur le soccer en club.

Le Club-École a recueilli la liste de tous les joueurs évoluant en Premier League anglaise qui sont partis en sélection nationale en novembre 2020. Le nombre de minutes jouées par chacun des joueurs a été calculé afin de savoir quelles équipes étaient les plus affectées par les sélections nationales. La liste ne tient pas compte des non-sélections en raison de blessures et des sélections en équipe de jeunes. Tous les chiffres obtenus proviennent de Transfermarkt.

Jouer l’Europe en sélection et en club

Sans surprise, ce sont les plus grosses équipes du championnat anglais qui laissent partir le plus de joueurs en sélection nationale. Pas nécessairement en quantité, mais plutôt en qualité. La somme des minutes jouées démontre l’importance des joueurs dans l’effectif de l’équipe du championnat. Les quatre meneurs du palmarès sont des clubs qui jouent l’Europe, soit en Ligue des champions ou en Ligue Europa.

ÉquipeMinutes jouées en Angleterre
Tottenham7146
Manchester City6873
Liverpool6746
Chelsea6386
Wolverhampton6369
Everton5404
Manchester United5206
West Ham4801
Aston Villa4499
Arsenal4166
Fulham3627
Crystal Palace3346
Leeds3048
Sheffield United2935
Leicester2909
Southampton2757
Newcastle2447
Burnley1878
Brigton1858
West Bromwich1843
Les équipes laissent énormément de joueurs partir en sélection nationale. Les données des équipes avec un match en retard ont été mises à niveau.

Il y a une certaine tendance qui se crée avec ces chiffres. Les équipes avec les plus grosses ambitions se retrouvent avec beaucoup de joueurs en sélection alors que les clubs aux ambitions plus modestes sont au bas de ce classement. La seule grosse anomalie est Leicester City, première du championnat dans la dernière moitié de tableau quant aux joueurs internationaux.

Tendance moyenne

Il y a effectivement une corrélation entre le nombre de minutes jouées depuis le début de saison en Angleterre par les joueurs partis en sélection nationale et la position au classement de leur équipe. À près de 60%, une certaine logique est respectée. Sans l’exception Leicester City, le coefficient serait beaucoup plus élevé.

Les données des équipes avec un match en retard ont été mises à niveau.

C’est plutôt dans le ventre mou que ça diverge. Les deux pôles sont assez cohérents avec la position au classement. Il est donc possible d’affirmer que, de manière générale, plus une équipe envoie de bons joueurs en sélection, plus elle performe dans le championnat anglais. Cependant, la saison étant encore assez jeune, le petit nombre de points amassés depuis septembre peut brouiller les cartes un brin.

Gestion minutieuse
Georginio Wijnaldum est extrêmement sollicité avec la sélection des Pays-Bas et Liverpool. Photo : Patrik Stollarz/AFP.

Le championnat anglais importe énormément de joueurs. Ces joueurs évoluant majoritairement pour leur sélection nationale, ça fait beaucoup de minutes disputées sur une année complète. En tout, 206 joueurs ont étés appelés en novembre. Cela représente plus du tiers de l’effectif de la ligue. Plus de 40% des minutes en Premier League sont jouées par des joueurs internationaux.

La gestion de l’effectif est donc primordiale pour les entraîneurs. Avec le calendrier retardé, mais le même nombre de matchs à disputer, le rythme est effréné. Pour le moment, Leicester City et Southampton semblent profiter de cette opportunité. Il sera intéressant de voir si les Tottenham et Liverpool de ce monde sauront maintenir la cadence jusqu’au mois de mai.


Les abonnés Patreon du Club-École ont accès à toutes les données recueillies pour cet article.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il anime aujourd'hui l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee et les arts martiaux mixtes.

Laisser un commentaire