Première victoire de 2021 pour Bottas

À sa dernière saison chez Mercedes, Valtteri Bottas pourra au moins savourer une victoire. Photo : Sebastian Pociecha | Unsplash.

Valtteri Bottas a remporté le Grand Prix de Turquie pour ainsi décrocher une première victoire depuis le Grand Prix de Russie l’an dernier. Il s’agit d’une dixième victoire avec Mercedes pour le Finlandais, qui pilotera pour Alfa Romeo l’an prochain.

Bottas avait décroché la position de tête au terme des qualifications puisque son coéquipier Lewis Hamilton a pris une pénalité de dix positions pour changer une partie de son moteur. Le Finlandais a connu un excellent départ et a rapidement créé un écart entre lui et ses rivaux. Même s’il a perdu la tête lors de son arrêt aux puits, Bottas a été en mesure de reprendre celle-ci sans trop de difficulté pour terminer au premier rang pour la première fois en plus d’un an.

Valtteri Bottas devient ainsi le sixième gagnant différent cette saison. Il enchaîne les bonnes performances depuis l’annonce de son départ pour Alfa Romeo l’an prochain, ce qui devrait lui donner de la confiance pour son arrivée avec l’écurie suisse.

Pour sa part, Hamilton a terminé en 5e position. Cette performance lui coûtera cher au classement des pilotes puisque Max Verstappen a terminé 2e pour ainsi reprendre la tête du championnat par six points. Verstappen avait terminé 2e au Grand Prix de Russie, où il avait lui-même pris une pénalité de grille pour changer son moteur.

Pérez mérite son chèque de paie

Après des résultats en deçà des attentes lors de la majorité des dernières courses, Sergio Pérez a montré pourquoi il méritait le deuxième siège chez Red Bull. Non seulement le Mexicain a terminé 3e, mais il a connu de très beaux moments durant la course, notamment en défendant admirablement contre Hamilton et en dépassant Charles Leclerc à la fin.

La mission de Pérez est claire pour la fin de cette saison. Il doit aider Verstappen à conserver son avance au classement des pilotes, tout en aidant Red Bull à réduire celle de Mercedes au classement des constructeurs. C’est exactement ce qu’il a été en mesure de faire aujourd’hui et cette performance devrait l’aider à faire taire ses détracteurs.

La prolongation du contrat de Pérez avait effectivement été critiquée par plusieurs partisans de Red Bull, qui auraient aimé voir Pierre Gasly obtenir une deuxième chance avec l’écurie autrichienne.

Leclerc effleure encore la victoire

Avec Monaco, Baku, Silverstone et maintenant Istanbul, Charles Leclerc ne finit plus de « passer proche ». Le pilote de Ferrari s’est encore une fois retrouvé en excellente position, mais n’a pas été en mesure de concrétiser. Leclerc, qui était parti 3e, a hérité de la tête de la course après l’arrêt aux puits de Bottas et semblait être en mesure de lui tenir tête, même avec des pneus beaucoup plus usés. La performance de ceux-ci s’est toutefois rapidement dégradée et Leclerc a été forcé de rentrer lui-même aux puits.

Le Monégasque a ensuite mis un certain temps avant de monter la température de ses nouveaux pneus et a presque été dépassé par Hamilton, mais il s’est sauvé juste à temps pour terminer au 4e rang. Il s’agit toutefois d’une autre déception pour Leclerc, qui est toujours en quête d’une première victoire depuis le Grand Prix d’Italie en 2019.

La prochaine étape de la saison est le Grand Prix des États-Unis, qui se déroulera au circuit des Amériques, à Austin, le 24 octobre prochain.

Top 10 du Grand Prix de Turquie
  1. Valtteri Bottas (Mercedes)
  2. Max Verstappen (Red Bull)
  3. Sergio Pérez (Red Bull)
  4. Charles Leclerc (Ferrari)
  5. Lewis Hamilton (Mercedes)
  6. Pierre Gasly (AlphaTauri)
  7. Lando Norris (McLaren)
  8. Carlos Sainz (Ferrari)
  9. Lance Stroll (Aston Martin)
  10. Esteban Ocon (Alpine)
Classement du Championnat des pilotes après 16 courses
  1. Max Verstappen (Red Bull) : 262,5 pts
  2. Lewis Hamilton (Mercedes) : 256,5 pts
  3. Valtteri Bottas (Mercedes) : 177 pts
  4. Lando Norris (McLaren) : 145 pts
  5. Sergio Pérez (Red Bull) : 135 pts
  6. Carlos Sainz (Ferrari) : 116,5 pts
  7. Charles Leclerc (Ferrari) : 116 pts
  8. Daniel Ricciardo (McLaren) : 95 pts
  9. Pierre Gasly (AlphaTauri) : 74 pts
  10. Fernando Alonso (Alpine) : 58 pts
  11. Esteban Ocon (Alpine) : 46 pts
  12. Sebastian Vettel (Aston Martin) : 35 pts
  13. Lance Stroll (Aston Martin) : 26 pts
  14. Yuki Tsunoda (AlphaTauri) : 18 pts
  15. George Russell (Williams) : 16 pts
  16. Nicholas Latifi (Williams) : 7 pts
  17. Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) : 6 pts
  18. Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) : 1 pt
Classement du Championnat des constructeurs après 16 courses
  1. Mercedes : 433,5 pts
  2. Red Bull : 397,5 pts
  3. McLaren : 240 pts
  4. Ferrari : 232,5 pts
  5. Alpine : 104 pts
  6. AlphaTauri : 92 pts
  7. Aston Martin : 61 pts
  8. Williams : 23 pts
  9. Alfa Romeo : 7 pts
  10. Haas : 0 pt

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Il a également contribuer à la couverture des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo avec Radio-Canada. Toujours considéré par ses pairs comme un excellent communicateur, il vise aujourd'hui à mettre sa voix et sa plume au service des amateurs de sports. En tant qu'ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball, du tennis et de la Formule 1.

Laisser un commentaire