Les Championnats du monde de patinage artistique sont de retour en France

Piper Gilles et Paul Poirier ont terminé 3e lors des précédents Championnats du monde de patinage artistique. Photo : annoyedtonoend | CC BY-ND 2.0

Après 10 ans d’attente, la ville de Montpellier en France va accueillir les Championnats du monde de patinage artistique qui auront lieu du 23 au 27 mars 2022 à la Sud de France Aréna. Un évènement annuel qui donne une dernière chance aux patineurs de montrer leur plein potentiel.

Habituellement, lors d’une saison olympique, très peu de patineurs vont aux Championnats du monde. Mais cette année, la majorité de ceux-ci seront présents sur la glace. Il sera donc intéressant de regarder plusieurs batailles.

Peu de changement pour l’équipe canadienne

Seulement un changement a été fait par Patinage Canada comparé aux Jeux olympiques de Beijing. Le couple Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro a laissé sa place à Evelyn Walsh et Trennt Michaud. Les médaillés d’argent aux précédents Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2022 voudront prouver à Patinage Canada qu’ils méritaient une place parmi l’équipe qui est allée à Beijing. Donc, ils voudront à tout prix terminer devant les vétérans Vanessa James et Eric Radford. Ceux qui vont terminer devant pourront enfin mettre un terme à ce débat qui a été assez controversé.

Pour rappel, le couple québécois n’avait pas été en mesure de faire leur programme libre à la compétition nationale due à des symptômes post-Covid, mais Patinage Canada avait offert un billet pour les Jeux à ceux-ci.

Pour le reste de l’effectif l’objectif sera le même : faire un meilleur résultat qu’aux Jeux olympiques. Surtout pour le jeune Roman Sadovsky qui a terminé avant-dernier lors des Jeux olympiques (le dernier n’est pas rentré sur la glace due à un test positif de la Covid-19). Pour lui, il sera question de garder un mental de fer lors de ses performances surtout lors d’une chute en début de programme.

Une chance en or pour les Japonais

Dû à la disqualification des Russes à cause de la situation en Ukraine, les Japonais vont avoir la porte grande ouverte afin d’améliorer la récolte de médaille. Ceux-ci avaient remporté une médaille d’argent et deux de bronze pour un total de trois médailles (la médaille de bronze dans l’évènement par équipe n’est pas incluse, car cette épreuve ne figure pas aux Championnats du monde).

La Japonaise Kaori Sakamoto a terminé sur la dernière marche du podium à Beijing. Elle a réussi a retirer les espoirs d’un podium complet du Comité olympique russe. La deuxième Japonaise Wakaba Higuchi a terminé en 5e position. Donc si nous retirons les Russes de la compétition, les Japonaises seraient respectivement 1re et 2e.

De plus, chez les messieurs, le médaillé d’or olympique Nathan Chen ne sera pas présent à l’événement et le double médaillé d’or olympique Yuzuru Hanyu est blessé. Ceci va permettre aux jeunes Yuma Kagiyama et Shoma Uno, qui ont terminé respectivement 2e et 3e aux derniers Jeux olympiques, d’aller chercher leur premier titre mondial. Cependant, un seul pourra être couronné.

L’évènement sera disponible en direct sur la chaine YouTube de l’International Skating Union (ISU), donc tout le monde peut accéder gratuitement aux performances des meilleurs patineurs.

Olivier Larose

Étudiant au baccalauréat en journalisme à l'UQAM et fan de sport depuis son jeune âge, Olivier a touché à tout. Celui-ci a commencé à faire du patinage artistique à l'âge de quatre ans. Il a appris la majorité des sports de façon autodidacte. Le Montréalais adore vulgariser les concepts difficiles à des personnes qui ne connaissent rien dans ce milieu. L'homme âgé de 20 ans a notamment écrit pour le journal Montréal Campus et le magazine L'apostrophe.

Laisser un commentaire