Geneviève Paquette : une grande dame dans l’ombre des opérations hockey

Geneviève Paquette. Photo : Fondation des Canadiens pour l’enfance.

Geneviève Paquette, actuelle vice-présidente des engagements communautaires pour le Club de hockey Canadien et directrice de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, est à l’emploi du CH depuis août 1991. Elle aura tout fait sauf entraîner ou jouer : placière, représentante aux ventes et à la billetterie et directrice des relations communautaires. Lorsque vous voyez des joueurs visiter les enfants malades au CHU Ste-Justine et à l’Hôpital de Montréal pour enfants, c’est par elle que ça passe.

« Ma passion du hockey a surtout commencé lors du temps où j’ai été placière. Mon père avait des billets de saison au Forum à l’époque et j’étais aux études à l’Université de Montréal. Je me cherchais un emploi et j’ai déposé ma candidature. C’est comme ça que j’ai développé ma passion pour nos Canadiens », raconte-t-elle en entrevue. Elle était présente dans l’ancien amphithéâtre du Tricolore lors de la dernière Coupe Stanley de l’équipe, en 1993. Elle en conserve un souvenir impérissable.

Geneviève Paquette s’occupe des relations et des engagements communautaires du CH depuis 1999. Photo : Geneviève Paquette via Facebook.

Il faut se rappeler qu’à l’époque, au Forum, il y avait une promenade autour de la patinoire et nous, les placières, étions placées là. J’ai vu de près les buts et les performances de notre équipe. Je vais toujours me rappeler de l’effervescence de la victoire. Patrick Roy qui se promenait avec la Coupe Stanley et son « I’m going to Disneyland« , en faisant le tour de la glace. C’était une énergie que tu ne peux pas oublier. Je suis contente d’avoir été là et je n’oublierai jamais ce moment. On n’a pas beaucoup dormi ce soir-là, c’était magique!

Geneviève Paquette
Un parcours inspirant

Mme Paquette mentionne que lorsqu’elle était placière, elle était la déléguée syndicale de son secteur. Elle a pu être présente à de nombreuses reprises sur le chantier de construction du Centre Molson, maintenant le Centre Bell. Elle a instauré des visites guidées, dont une journée porte ouverte pour voir le nouvel amphithéâtre. Au-delà de 150 000 personnes avaient été au rendez-vous. À partir de là, elle a pu s’impliquer dans le département des affaires corporatives. Elle a pu voir ce qu’est l’implication communautaire.

L’employée de l’organisation des Canadiens fait partie du Comité aviseur en relations communautaires de la Ligue nationale de hockey depuis 2009. Rien de moins.

« En toute humilité, j’ai été approchée par mes collègues de la Ligue nationale. De ce que je comprends, le Canadien a une grande réputation à travers le circuit Bettman. On fait des équipes originales. Ces gens-là aimaient ce qu’on faisait et l’approche de la Fondation et de nos programmes de développement avec le hockey mineur. En tant que petite bulle francophone, nous avons une façon de faire différente et je suis contente de pouvoir représenter l’organisation sur ce comité-là », spécifie Geneviève Paquette.

Point tournant : les débuts de Pierre Boivin à la présidence du CH

Il y a 20 ans, lorsque Pierre Boivin est arrivé dans l’organisation des Canadiens de Montréal à titre de président, un grand organisme a vu le jour : la Fondation des Canadiens pour l’enfance. D’ailleurs, elle rappelle que la formation montréalaise a toujours été présente dans sa communauté. Jean Béliveau fut le premier joueur à instiguer des visites avec les enfants malades dans les hôpitaux.

L’arrivée de Pierre Boivin a changé la donne. Il voulait se rapprocher des partisans et avoir un plan clair pour être près de la communauté. Maurice Richard, Jean Béliveau et Guy Lafleur ont été proches de la communauté lorsqu’ils jouaient. Donc, avec la création de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, ça nous a amené à nous réinventer. On voulait s’assurer que nos actes soient durables.

Geneviève Paquette

Vous pouvez les voir dans certains endroits, ces fameuses patinoires Bleu Blanc Bouge. Il y en a 11, partout dans la province. Mme Paquette mentionne qu’en 2007, on ne parlait pas beaucoup de déficit en ce qui a trait à l’activité physique chez nos jeunes. La Fondation des Canadiens souhaitait laisser un legs : « On voulait que ça soit des patinoires pouvant être un milieu de vie actif, pas nécessairement pour développer du hockey, mais bien pour que les gens dans les milieux plus vulnérables puissent avoir un endroit pour se rassembler et faire du sport de façon encadrée et sécuritaire. » Les municipalités de Val-d’Or et de Jonquière sont les prochaines à en recevoir.

Saku Koivu : une icône pour l’implication communautaire

Tout le monde connaît l’histoire de Saku Koivu, alors qu’en 2001, le capitaine du CH a été diagnostiqué d’un lymphome intra-abdominal non hodgkinien. Comment oublier son fameux retour le 9 avril 2002, contre les Sénateurs d’Ottawa? Au-delà de tout ça, l’ex-numéro 11 a été un modèle pour les jeunes. Geneviève Paquette était très proche de Saku. Elle raconte que Koivu a signé des lettres pour des enfants malades et leur a parlé en vrai. N’oublions pas qu’il a créé sa fondation pour investir dans des installations de tomographie et de tomodensitométrie à l’Hôpital général de Montréal, un investissement de sept millions de dollars réalisé en 2005.

Saku Koivu a été capitaine des Canadiens pendant dix saisons (1999-2009). Photo : Graham Hughes (La Presse canadienne).

Saku, c’est un de mes joueurs coups de coeur. Lui et son épouse, Hanna, étaient des gens extrêmement généreux. Quand Saku a dû livrer son combat, j’étais à ses côtés pour l’appuyer dans certains efforts pour venir en aide à d’autres personnes qui vivaient la même chose que lui […] C’était très touchant d’avoir pu le côtoyer, avec tous les efforts qu’il a déployés.

Le soir de son retour, c’était une grande victoire. Non seulement pour lui, mais également pour ceux qui vivaient un cancer et qui se disaient capables de réussir. C’est un autre moment marquant qu’on ne peut oublier.

Geneviève Paquette

Geneviève Paquette travaille fort. Elle n’a pas toujours la visibilité méritée, mais c’est une femme de hockey exceptionnelle. N’oublions pas l’être humain derrière les joueurs de hockey. Les conjointes des joueurs ont aussi une place importante dans ce département. Tous et toutes s’impliquent activement dans la communauté, mais, derrière tout ça, se trouve une certaine Geneviève Paquette. Une leader incontestée, dévouée et activement impliquée. Reconnaissons sa grande contribution pour les enfants malades et pour les communautés plus vulnérables. Elle est une grande étoile dans l’organisation du Club de hockey Canadien.

Tristan Mac

Passionné de communication et de radio, Tristan œuvre dans le monde du sport depuis quelques années. Il est également édimestre surnuméraire au 98,5 FM et animateur de sport à CKVL 100,1 FM. Il s'implique aussi dans les communications pour les équipes sportives du Cégep André-Laurendeau. Il souhaite ardemment une plus grande couverture du sport féminin.

Laisser un commentaire