Le Canadien finira au sommet de la division Nord

Marc Bergevin, directeur général des Canadiens de Montréal. Photo : André Pichette (La Presse).

Mercredi débutera la saison du Club de hockey Canadien alors que la troupe de Claude Julien affrontera les Maple Leafs de Toronto. Rappelons que la saison est d’une durée de 56 matchs et que le CH n’affrontera que les équipes canadiennes au sein de la division Nord, étant donné les restrictions sanitaires au niveau de la frontière canado-américaine.

Marc Bergevin a connu sa meilleure saison morte en carrière à titre de directeur général. Il a ajouté des éléments importants à sa formation en Jake Allen, Joel Edmundson, Tyler Toffoli, Josh Anderson, Corey Perry et Michael Frolik. C’est pourquoi je crois que le Canadien finira premier dans la division Nord. Le CH a l’équipe la plus complète, la mieux équipée en termes de profondeur et peut compter sur beaucoup d’expérience. Bien que le CH ne puisse compter sur des joueurs talentueux comme Auston Matthews ou Elias Pettersson, la formation montréalaise saura faire des ravages par son éthique de travail et sa profondeur indéniable.

D’abord, à la position de gardien, avec l’acquisition de Jake Allen. L’arrivée de l’ex-gardien du Junior de Montréal, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Jake Allen est d’une importance capitale puisque le CH disputera 56 matchs en 116 jours. Le calendrier sera compressé, avec des séries de quatre matchs en six soirs par exemple, donc l’utilisation des gardiens sera importante. En 271 matchs avant sa venue avec le CH, Allen a maintenu une fiche de 148-94-26, avec une moyenne de buts alloués de 2,50 et un taux d’efficacité de 0,916. Des statistiques respectables pour un gardien substitut. Claude Julien pourra donc utiliser ses deux cerbères à bon escient. Le Canadien pourra bénéficier d’un des meilleurs duos de gardiens de but dans la LNH.

En défensive, la venue de Joel Edmundson par transaction est très intéressante. Le gaillard de 6 pieds 4 pouces et 216 livres saura amener de la grosseur à la brigade défensive, mais surtout de la stabilité au niveau des deux premières paires de défenseurs. Lors du début de la saison 2019-2020, au match inaugural, Shea Weber était jumelé à Victor Mete, qui est désormais un réserviste. Ben Chiarot est, certes, le partenaire de Shea Weber. Tout le monde est donc assis sur la bonne chaise. Edmundson pourra être assigné sur la patinoire avec Jeff Petry. Le CH peut compter sur de la profondeur en défensive, avec Brett Kulak, Cale Fleury et Victor Mete qui se partageront les tâches de cinquième et sixième défenseurs. Il ne faut pas oublier le jeune Russe Alexander Romanov, qui est très prometteur et qui aura une place dans l’alignement du CH. Il a un bon coup de patin et est en mesure de bien jouer dans les deux sens de la patinoire. J’ai très hâte de voir son impact au sein de son équipe. Il faut cependant modérer les attentes dans son cas. Cela dit, le plus important, c’est la stabilité au niveau du top 4. Aujourd’hui, dans la LNH, toute bonne formation est munie d’un top 4 défensif stable, parce que les relances passent par les défenseurs et doivent être de la plus grande qualité possible. Au total, le quatuor des Canadiens a donné 559 mises en échec lors de la saison 2019-2020. La défensive du CH sera difficile à affronter cette saison.

Au niveau de l’offensive, l’émergence des Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi lors des séries éliminatoires, dans la bulle de Toronto, en août dernier, aura fort possiblement sauvé l’emploi de Marc Bergevin. Il est évident que sans une prestation remarquable il y a quelques mois, le CH ne se retrouverait pas dans la même posture présentement et des joueurs autonomes n’auraient pas signé à Montréal. D’abord, Marc Bergevin a transigé Max Domi pour Josh Anderson. Je ne veux pas faire le procès de Max Domi. Par contre, lorsque Brendan Gallagher s’est fracturé la mâchoire contre les Flyers de Philadelphie, Domi se devait de lever son niveau de jeu d’un cran et de faire preuve de leadership. Il ne l’a pas fait. L’arrivée de Josh Anderson est toutefois très intéressante, surtout si on se fie aux images du camp d’entraînement de sa nouvelle équipe. Il semble être en pleine forme et, malgré son pesant gabarit, il est un véritable train sur la patinoire. Même Jeff Petry en avait long à dire à la suite de l’entraînement de lundi matin.

L’ajout de Tyler Toffoli est un très bon coup de la part de Marc Bergevin. Ce dernier amène un gagnant de la Coupe Stanley, mais surtout un marqueur de 20 à 25 buts par saison. En 68 matchs l’année passée, Toffoli a marqué 24 buts. Il saura amener de la profondeur et du leadership au CH, mais également de la stabilité au niveau de l’offensive. Claude Julien sait maintenant que ses ailiers droits sont Brendan Gallagher, Tyler Toffoli, Josh Anderson et Joel Armia.

Les ajouts de Corey Perry et Michael Frolik sont aussi des bonnes acquisitions. Corey Perry n’a plus besoin de présentation. Il a gagné partout où il a joué. Il est un meneur et compte sur une très bonne expérience en séries éliminatoires. C’est un joueur dangereux à l’embouchure du filet adverse. Quant à Frolik, il est aussi un gagnant de la Coupe Stanley, avec les Blackhawks de Chicago, lors de la saison 2012-2013. Il sera un élément important pour la profondeur du CH. Les deux ont été soumis au ballotage par Marc Bergevin, mais tout cela est dans le but qu’ils fassent partie de la dite taxi squad, qui sera, en quelque sorte, une équipe réserve de quatre à six joueurs, en cas de situation dramatique reliée avec la COVID-19.

En parlant de Claude Julien, il en est à sa dernière année de contrat. Il ne peut sortir une excuse justifiant que son directeur général ne l’a pas aidé. L’entraîneur-chef âgé de 59 ans a tous les éléments entre les mains pour faire fonctionner sa formation. Reste à voir s’il saura soutirer le meilleur de son groupe de joueurs au cours des prochains mois. Chose certaine, je suis persuadé qu’il pourra amener son équipe sur le droit chemin, se rendant jusqu’au carré d’as des séries éliminatoires de la LNH.

Tristan Mac

Passionné de communication et de radio, Tristan œuvre dans le monde du sport depuis quelques années. Il est également édimestre surnuméraire au 98,5 FM et animateur de sport à CKVL 100,1 FM. Il s'implique aussi dans les communications pour les équipes sportives du Cégep André-Laurendeau. Il milite ardemment pour une plus grande couverture du sport féminin.

Laisser un commentaire