Le monde du e-sport en deuil

Byron « Reckful » Bernstein durant un stream sur la plateforme Twitch. Source : Twitter.

Depuis jeudi dernier, le monde du e-sport est en deuil. Le champion israélo-américain de World of Warcraft, Byron Bernstein, plus connu sous le nom de « Reckful », s’est enlevé la vie à l’âge de 31 ans.

Les problèmes de santé mentale de Bernstein étaient connus de ses proches depuis déjà plusieurs années. À la suite de la mort de son frère, qui s’est aussi enlevé la vie, Byron « Reckful » Bernstein parlait ouvertement de la dépression qu’il vivait. Malheureusement, il était parfois harcelé et même moqué sur ce sujet.

Moments marquants

Plusieurs vont se souvenir de Reckful comme étant l’un des plus grands joueurs de World of Warcraft. Classé meilleur joueur au monde durant 6 saisons consécutives, le joueur de e-sport a notamment connu du succès durant les tournois de Major League Gaming de World of Warcraft. Après avoir terminé en 3e position à sa première présence au tournoi de Dallas, en 2009, les tournois d’Orlando et Columbus lui ont permis de prendre la 2e place. Finalement, c’est à Washington, en 2010, qu’il a conclu la compétition en remportant la première place et en faisant de lui le meilleur joueur au monde de WoW.

En 2017, le média The Gazette Review plaçait Reckful dans le top 10 des streamers les plus riches avec une évaluation de sa fortune qui se rapprochait de 1,5 million de dollars. Malgré le fait que Byron Bernstein avait délaissé le jeu World of Warcraft depuis quelques années, le streamer avait près de 50 000 personnes qui le regardaient performer quotidiennement sur la plateforme de streaming Twitch.

Se faire aider pour aider

Reckful avait des conversations profondes avec le Dr. Alok Kanojia, psychologue diplômé de Harvard, devant des milliers de jeunes. Le but était d’aider Byron Bernstein avec ses problèmes de santé mentale en le replongeant dans son passé. Comprendre pourquoi il agissait ainsi et pourquoi il était ainsi. Avoir ces discussions publiquement était un moyen pour Bernstein d’aider la communauté et tous ceux qui étaient pris avec des problèmes similaires.

  J’aime donner aux gens ce que je n’ai pas reçu dans ma jeunesse.

Byron « Reckful » Bernstein

C’est pourquoi Reckful a créé le jeu vidéo Everland. Un univers dans lequel il est possible de socialiser avec n’importe qui. « J’espère aider les gens à créer des amitiés et trouver le sens de la communauté », a-t-il expliqué. Le créateur ne voulait pas que les jeunes se sentent abandonnés et seuls comme il avait pu se sentir durant sa jeunesse. Les conversations avec le Dr. Alok Kanojia semblaient vraiment rediriger Reckful vers le bon chemin. Au début de l’année 2020, il affirmait qu’il « ne se sentait plus dépressif pour la première fois en 16 ans ».

Quelques heures avant de s’enlever la vie, Byron Bernstein a tweeté qu’il se sentait mal pour les personnes qui devaient endurer sa « folie » et qu’il espérait que les gens comprennent que quelqu’un qui est pris avec des problèmes de santé mentale n’a pas de contrôle sur ses actions.


SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE     

Ligne québécoise de prévention du suicide   

Jeunesse, J’écoute   

Tel-Jeunes   

Vous pouvez aussi écrire à l’équipe du Club-École au info@leclubecole.com.

Pour en connaitre davantage sur l’histoire de Byron « Reckful » Bernstein, un des premiers grands streamer de Twitch, cliquez ici.

Axel Guimond

Passionné de sport depuis sa jeunesse, Axel Guimond découvre un intérêt pour le monde médiatique lors de ses études en Arts, lettres et communication - Option Médias au Cégep Édouard-Montpetit. Il poursuit aujourd’hui ses études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal. La réalisation de reportages vidéo et écrits lui ont permis d’amasser un bagage d’expériences et de connaissances. Son but est maintenant de partager ses connaissances sportives à l’aide d’écrits, de photos et de vidéos. « Pour moi, le sport c’est rassembleur. Peu importe notre histoire, d’où l’on vient, quand on parle de sport, c’est la même flamme qui nous habite tous. »

Laisser un commentaire