Le sport sécuritaire, ça consiste en quoi?

Crédits : Hero Images / Getty Images

Le sport, c’est bien plus que les performances sur un terrain. Les histoires humaines sont tout aussi intéressantes et ajoutent un élément fondamental à la pratique du sport, que ce soit pour celui qui le fait ou celui qui le regarde. En ce qui a trait au parcours d’un athlète, au lien entre le sport et la société ou à l’évolution des pratiques dans le temps, le sport est beau. Le sport est marquant. Le sport est lumineux. Mais, parfois, le sport est laid. Très laid.

Les histoires ne manquent pas. Et le but de cette chronique n’est pas de les relever une par une. Que ce soit les cas d’abus ou de harcèlement, d’intimidation ou de pression de performance, la pratique du sport comporte beaucoup de lacunes et c’est le combat quotidien du sport sécuritaire de s’assurer d’une expérience sportive des plus saines pour tout le monde.

À qui la faute?

Le sport sécuritaire, beaucoup plus communément appelé Safe Sport, ce sont les discussions, les pistes de solutions et les mesures liées à une pratique du sport justement sécuritaire. Tous les paliers d’intervention, que ce soit les parents, les entraîneurs, les institutions et, bien sûr, les pairs, sont concernés par cette problématique. Elle peut aussi bien survenir au niveau professionnel qu’amateur et ne fait aucune distinction d’âge ou de sexe. Tout le monde y est touché.

Une enquête menée par CBC News et CBC Sports, en collaboration avec Radio-Canada, décrit justement une partie de la problématique, celle qui mène à un processus judiciaire, mais cela n’est que la pointe de l’iceberg.

Qui doit en parler?

C’est bien beau de mettre la responsabilité sur tout le monde, mais, concrètement, que peut-on faire? Le Club-École se donne justement la mission de mettre en lumière les initiatives et les solutions apportées au Québec et ailleurs dans le monde. En fait, il s’agit de mettre un peu de lumière sur la laideur afin de la voir disparaître, dans un monde idéal.

Il existe des dizaines et des dizaines de solutions pour éradiquer complètement les enjeux liés au sport sécuritaire. D’ailleurs, plusieurs initiatives allaient être mises sur pied au Québec au mois d’avril dernier, mais les événements liés à la pandémie de COVID-19 ont retardé plusieurs annonces gouvernementales et événements, comme la conférence Safe Sport International 2020 organisée par Sport’Aide. Souhaitons que ce ne soit que partie remise.

Peu de tribunes

Le but de cet onglet « sport sécuritaire » n’est pas principalement de rapporter les cas d’abus et de harcèlement dans le monde du sport, bien que cela sera fait lorsque jugé nécessaire (par exemple, lorsque la couverture médiatique d’une histoire est faible, comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation). Le Club-École suivra de près ce qui sera fait dans ce domaine pour donner une plus grande tribune à une problématique trop souvent mise de côté.

Si les pistes de solutions en lien avec cet enjeu vous intéressent, j’ai produit et animé une baladodiffusion sur la problématique en début 2020, On fait quoi maintenant?. Ma collègue Stephanie Radziszewski et moi y menions une enquête sur les abus et le harcèlement dans le monde du sport canadien. La trame narrative tournait autour d’une entrevue avec Ciara McCormack, une athlète qui a dénoncé des événements d’abus, mais surtout les problèmes systémiques ayant permis d’enterrer ces événements.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il anime aujourd'hui l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee et les arts martiaux mixtes.

Une réflexion sur “Le sport sécuritaire, ça consiste en quoi?

  • 24 juin 2020 à 15:48
    Permalien

    J’ai, en effet, écouté vos Balados et j’ai beaucoup apprécié!
    Merci de nous informer!

    Répondre

Laisser un commentaire