Oscar Rivas et Sébastien Bouchard triomphent

Oscar Rivas a dominé son adversaire pendant les trois rondes du combat prévu pour huit engagements.
Crédit photo : Yanick Maltais, Groupe Yvon Michel

Oscar Rivas a vaincu Sylvera Louis pour la seconde fois lors de l’événement Les retrouvailles : Rivas contre Louis II présenté par le Groupe Yvon Michel (GYM), mardi soir, à l’Hôtel Plaza de Québec.

En installant le ring de boxe par-dessus la piscine de l’Hôtel Plaza, GYM a fait les choses en grand. Quelques partisans étaient admis sur place et tous étaient des couples dans des chambres d’hôtel ayant accès à la scène de leur balcon ceinturant la pièce. Le tout ponctué de pièces musicales de Christian Marc Gendron pour pallier les quelques moments de flottement causés par les mesures sanitaires supplémentaires que commandait un tel événement.

Nouvelle catégorie, même résultat

Même s’il y avait un combat dans la toute nouvelle catégorie des poids super-lourds-légers au tout début de la soirée, le combat principal était considéré comme celui qui inaugurait cette catégorie. Oscar Rivas était d’entrée de jeu considéré comme le no1 de la WBC des nouveaux 224 livres, malgré une défaite controversée à son dernier combat en juillet 2019, la seule de sa carrière.

Oscar Rivas avait vaincu Sylvera Louis par décision partagée des juges en juin 2012. Près de neuf ans après leur premier affrontement, leurs retrouvailles de mardi soir furent de courte durée. Rivas a malmené son adversaire et l’a poussé à l’abandon au terme du troisième round. En entrevue à la fin de son combat, le Colombien a mentionné lorgner le titre mondial de sa nouvelle catégorie : “Je serai champion de nouveau”, a affirmé le Montréalais d’adoption.

Le favori de la foule

Le nom de Sébastien Bouchard était sur les lèvres de tous partisans présents, bien installés du haut de leur mezzanine. Le résident de Baie-Saint-Paul (ville située à une heure à peine de Québec) était de retour dans le ring, 16 mois après sa blessure au biceps gauche subie en plein combat contre Ayaz Hussain en novembre 2019. Les cris d’encouragement ont fusé de toutes parts dès son arrivée dans l’arène.

Bouchard a vaincu son adversaire, Mario Perez, sans trop de difficultés. Les juges ont marqué le combat de manière unanime au bout des six engagements. Avec cette victoire, Sébastien Bouchard espère entrer dans les classements des poids mi-moyens.

Sébastien Bouchard (droite) lors de l’annonce de sa victoire contre Mario Perez.
Crédit photo : Yanick Maltais, Groupe Yvon Michel
Des débuts prometteurs

La boxe canadienne a une nouvelle coqueluche : Alexis Barrière a livré toute une performance pour son premier combat professionnel. L’ancien champion amateur et membre de l’équipe nationale canadienne s’est aisément défait de Colin Sangster par K.-O. dans le deuxième assaut. À 25 ans seulement, l’avenir semble prometteur pour le poids lourd.

Chez les 168 livres, Patrice Volny est un nom à retenir. Le Montréalais de 31 ans a conservé sa fiche immaculée en passant le K.-O. à Janks Trotter au cinquième engagement. Trotter aura seulement tenu quatre rounds de plus que lors de son dernier combat contre Volny, qui s’était terminé au cours des trois premières minutes.

Une grosse organisation

“Ce ne fut pas le plus gros gala, mais le plus compliqué à organiser” , a affirmé Yvon Michel en conférence de presse d’après-combat. Visiblement soulagé, le promoteur voulait que tous les éléments soient réunis, tant au niveau sanitaire que pour les spectateurs sur place et à la maison. Sur le plan sportif, la soirée est réussie.

Le Montréalais Patrice Volny (gauche) a livré toute une performance contre Janks Trotter.
Crédit photo: Yanick Maltais, Groupe Yvon Michel

La carte a débuté avec le tout premier combat de la nouvelle catégorie des poids super-lourds-légers. L’affrontement, amusant sans toutefois être spectaculaire, a vu le Maskoutain Francis Charbonneau vaincre, par décision partagée des juges, Alexandre Roberge.

Résultats :

Super-lourds-légers : Oscar Rivas (27-1, 19 K.-O.) bat Sylvera Louis (8-6, 4 K.-O.) par abandon après trois rounds

Mi-moyens : Sébastien Bouchard (19-2, 8 K.-O.) bat Mario Perez (20-7-5, 12 K.-O.) par décision unanime (58-56, 59-55, 60-54)

Lourds : Alexis Barrière (1-0, 1 K.-O.) bat Colin Sangster (2-1, 2 K.-O.) par K.-O. à 1:20 du deuxième round.

Super-moyens : Patrice Volny (16-0, 10 K.-O.) bat Janks Trotter (10-6-2, 10 K.-O.) par K.O. à 1:56 du cinquième round

Super-lourds-légers : Francis Charbonneau (3-1, 1 K.-O.) bat Alexandre Roberge (1-1, 0 K.-O) par décision partagée (56-58, 60-54, 58-56)

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il a animé l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee, les arts martiaux mixtes et le sport sécuritaire.

Laisser un commentaire