Sebastian Breza : « le but final, c’est de jouer »

Sebastian Breza, le gardien de but canadien qui évolue au Bologne FC en Série A.

Sebastian Breza, 22 ans, a quitté il y a cinq ans son club de soccer de Sainte-Julie pour s’envoler vers l’Italie avec l’objectif très précis de devenir un gardien partant en Série A. En janvier 2020, il a accompli une étape importante de son parcours en signant son premier contrat professionnel à Bologne FC, une équipe qui évolue en Série A, et il lui reste un seul palier à atteindre : prouver qu’il mérite sa place dans le 11 de départ.

Tout a commencé à Sainte-Julie…

Il y a à peine cinq ans, Sebastian Breza était gardien de but à Sainte-Julie. Lors de son arrivée en Italie, il s’est donné comme mission de gravir les divisions. Il a démarré son cheminement dans les petites ligues italiennes, pour ensuite sceller un premier contrat avec Potenzia Calcio, une organisation qui évoluait en Série D, la quatrième division en Italie. Breza a passé deux saisons à Potenzia avant d’être prêté à Bologne FC, le club de Joey Saputo qui évolue en Série A, avec une obligation d’achat, pendant la fenêtre de transfert de janvier 2020.

Je me suis entraîné, je me suis entraîné, jusqu’au jour où, toujours avec la vision de signer un contrat en Série A […] J’ai eu la chance que [ça se soit] passé au mois de janvier.

Sebastian Breza expliquant son parcours et ses ambitions en Italie.

Conscient du boulot qui l’attend, Breza est optimiste. Il aura sa place en tant que titulaire. « Je vais travailler, m’entraîner, puis graduellement prendre du terrain à tous les jours, et puis je ne sais pas dans combien de temps, c’est peut-être l’année prochaine, peut-être dans deux ans, peut-être dans trois ans, devenir titulaire », explique-t-il. « Peut-être que ça ne se passera jamais, mais faut pareil viser pour faire ça », ajoute-t-il humblement.

Sebastian Breza dans la cour des grands

Le portier est fasciné par la Série A. Breza visite non seulement les stades iconiques de l’Italie, mais y voit les perles de la ligue en action. Il mentionne, entre autres, la rencontre du 22 juin à Bologne contre la Juventus, la meilleure équipe en Italie. Après la période d’échauffement, Breza se dirige dans les estrades, observe et admire la classe de La Vieille Dame. Bien qu’un certain Cristiano Ronaldo fait partie du club, Sebastian Breza admet que c’est le numéro 10 qui l’impressionne. Le gardien canadien décrit Paulo Dybala comme un joueur incroyable. L’Argentin avait touché le fond du filet grâce à une superbe frappe dans le coin supérieur gauche.

Les moments forts de la rencontre opposant Bologne FC et la Juventus de Turin.

« Tout le monde est dévoué au sport, tout le monde a une passion avec le foot », mentionne-t-il. « Disons qu’en Série C, et puis en Série D, il y avait ça aussi, sauf que peut-être que l’éthique de travail était un peu plus basse. On dirait que les gens en Série C ou en Série D parlaient de vouloir monter, sauf que peut-être qu’il n’y avait pas… l’extra step ou le vouloir, tandis qu’ici, en Série A, avec les contrats de télé et les salaires qui sont beaucoup plus hauts, puis la pression qui monte, les gars, ça parait qu’ils font ça de leur vie », constate Breza.

Tout le monde donne leur 10 000%.

Sebastian Breza sur la performance globale à Bologne.

Le gardien de but originaire d’Ottawa dit qu’il souhaite jouer en Série A, à Bologne, en tant que gardien numéro un. Il adore la ville, et ce, depuis son arrivée. De plus, il mentionne que l’organisation est très professionnelle et qu’il se dirige dans la bonne direction. Breza explique qu’auparavant, l’équipe se sauvait de la relégation. Maintenant, Bologne est à quelques points d’une place en Europa League.

« J’espère que je peux rester ici et voir monter le club peut-être même en Champions League, se qualifier pour la Champions League, parce que ça reste que c’est ça que le club veut », dit-il noblement.

Breza ira-t-il chez l’Impact en MLS?

Peut-être que ça fait partie du plan, ou pas. Selon le contrat du portier, Bologne achètera Breza à la fin de la saison. Peut-être que Joey Saputo envisage de le transférer à Montréal. Chose certaine, Sebastian Breza se voit jouer en Major League Soccer (MLS) plus tard, mais, avant tout, il veut jouer au plus haut niveau possible.

Je me vois jouer en MLS, mais je ne sais pas quand. C’est sûr que ça serait le fun. Après ça, en MLS, à part Montréal, y’a pas beaucoup d’autres équipes qui pourraient me convaincre de jouer parce que Montréal, ce serait un rêve, [en fait], ce serait le fun de jouer devant la maison, devant les amis.

Breza répondant sur son avenir potentiel en MLS.

Le portier originaire d’Ottawa préfère garder un but clair pour l’instant : jouer dans les grandes ligues européennes. Joey Saputo, propriétaire de l’Impact de Montréal et de Bologne FC, peut décider de le transférer. Bien que ce ne soit pas dans ses objectifs actuels, un jeune gardien parti du bercail pour évoluer en Série A a de quoi faire rêver les partisans du bleu-blanc-noir.

Pierre-Luc Mongeon

Pierre-Luc est mordu de sports. Ayant grandi en jouant au soccer récréatif, il s'est rapidement intéressé au soccer professionnel. Il s'est orienté vers le domaine du journalisme lors de la Coupe du monde de soccer en 2018. Pierre-Luc a terminé sa première année au baccalauréat en journalisme à l'UQAM et il désire transmettre ses connaissances et son amour pour les sports par différentes options communicationnelles. En seulement un an, Pierre-Luc s'est impliqué à la radio CHOQ.ca, au Montréal Campus ainsi qu'au magazine L'Apostrophe.

Laisser un commentaire