Thierry Henry doit combler le milieu de terrain

Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre (8-7-8), l’adversaire de vendredi, a terminé au huitième rang, tout juste devant l’Impact de Montréal (8-13-2).
Deux milieux de terrain essentiels seront absents pour le premier match des séries éliminatoires. Photo : Ryan Remiorz (La Presse canadienne).

En vue du match éliminatoire des séries de la Coupe MLS contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, qui aura lieu vendredi soir à 18h30, Thierry Henry devra composer son équipe sans Samuel Piette, qui a écopé d’un carton rouge contre le D.C. United, et Victor Wanyama, qui est en isolement au Kenya après avoir représenté son pays pour deux rencontres qualificatives de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le défenseur Rod Fanni croit aux chances des siens. « Malgré le fait que certaines personnes sont indisponibles, je suis vraiment très très confiant et persuadé qu’on ne sentira pas le manque de qui que ce soit », explique le joueur le plus âgé de la ligue en point de presse.

L’absence de Piette et de Wanyama permettra aux jeunes joueurs de s’illustrer, mais les options de l’entraîneur-chef sont limitées. Shamit Shome et Emanuel Maciel pourraient venir en renfort aux postes vacants. Steeven Saba, qui s’est remis de sa fracture au pied, aurait pu être une option intéressante puisque l’international haïtien est de retour sur le banc. Toutefois, il est présentement ennuyé par un malaise à la cheville, selon RDS. Amar Sejdic devrait être sur le jeu, lui qui a été titularisé lors des 11 dernières rencontres de l’Impact.

Les joueurs qui prendront les postes au milieu de terrain auront une énorme responsabilité puisqu’aucune équipe de la Conférence Est n’a accordé plus de buts que l’Impact. La défense montréalaise est la quatrième pire ligne défensive de la ligue, avec 43 buts accordés en 23 rencontres.

Pour contrer leurs lacunes défensives, les attaquants montréalais, qui ont manqué de constance cette saison, devront être plus tranchants. Bojan n’a compté que 4 buts et Maxi Urruti n’en a inscrit que 5. Cependant, le travail de Romell Quioto doit être souligné. Le Hondurien mène l’Impact à des victoires et ses statistiques le démontrent : il a obtenu 7 buts et 6 passes décisives en 16 rencontres, participant ainsi à 44 % des buts du Bleu-blanc-noir.

L’Impact a obtenu son billet pour les séries d’après-saison grâce à une victoire in extremis lors de la dernière rencontre de la saison régulière. Alors que D.C. United menait 2-1, le milieu défensif de Montréal Victor Wanyama a entamé la remontée des siens à la 74e. L’international kényan a habilement redirigé un coup de pied de coin de la tête dans la lucarne. Romell Quioto a assuré la place de son équipe en séries à la 88e, en redirigeant habilement la passe de l’ancien joueur du Minnesota United, Mason Toye.

Les séries éliminatoires de la MLS verront de nouveaux visages après l’affrontement entre l’Impact et le Revolution. Les deux nouvelles équipes d’expansion, l’Inter Miami de David Beckham et le Nashville SC, auront rendez-vous au Nissan Stadium, le domicile de Nashville, à 21h vendredi.

Pierre-Luc Mongeon

Pierre-Luc est mordu de sports. Ayant grandi en jouant au soccer récréatif, il s'est rapidement intéressé au soccer professionnel. Il s'est orienté vers le domaine du journalisme lors de la Coupe du monde de soccer en 2018. Pierre-Luc a terminé sa première année au baccalauréat en journalisme à l'UQAM et il désire transmettre ses connaissances et son amour pour les sports par différentes options communicationnelles. En seulement un an, Pierre-Luc s'est impliqué à la radio CHOQ.ca, au Montréal Campus ainsi qu'au magazine L'Apostrophe.

Laisser un commentaire