Une retour au goût de titre pour Klay Thompson

Klay Thompson a marqué 17 points pour son retour après 941 jours loin des parquets
Crédit photo: Unsplash (Luke Zhang)

Après plus de deux ans d’absences en raison de blessures à répétition, Klay Thompson a fait son grand retour ce dimanche. L’arrière des Warriors, qui n’avait pas joué depuis le 13 juin 2019, n’a rien perdu de son talent. En 20 minutes de jeu, il a compilé 17 points, 3 rebonds, une passe décisive et a grandement contribué à la victoire face aux Cavaliers de Cleveland.

C’était un évènement que le monde du basketball aura longtemps attendu. Et pour cause, Klay Thompson n’avait pas participé à une rencontre officielle depuis le sixième match de la finale de la NBA en 2019. C’est lors de cette ultime rencontre face aux Raptors de Toronto que l’arrière s’est rompu les ligaments croisés du genou gauche. En son absence, les Warriors de Golden State n’ont pu que s’incliner face à la bande de Kawhi Leonard. Mais alors qu’il devait revenir à la compétition en novembre 2020, le sort s’acharnera à nouveau sur lui. Lors d’un simple entraînement, Thompson se déchirera cette fois-ci le tendon d’Achille. Deux blessures d’une extrême gravité dont peu le voyaient se relever. Pourtant, 941 jours après sa première blessure, Thompson a bien fait son retour, et de la plus belle des manières.

Un moment spécial

Comme s’il n’avait jamais été blessé, Thompson était titulaire sur la ligne arrière des Warriors. C’est d’ailleurs lui qui marque le premier panier de son équipe avec un double-pas après une pénétration dans la raquette. S’en suivra une période creuse durant laquelle il ne parviendra pas à trouver la mire, notamment à trois points. Il sortira après 5 minutes de jeu, un schéma que l’entraîneur Steve Kerr suivra durant chaque quart temps.

C’est quelques minutes après son entrée dans le deuxième quart que Thompson connaîtra son premier coup d’éclat de la rencontre. Lors d’une nouvelle pénétration, il ira écraser un « dunk » spectaculaire sur la défense de l’Ohio. Cette action rassura définitivement sur son état de santé. S’en suivra sa première réussite du parking qui fera se lever un Chase Center rempli de partisans venus acclamer le retour de leur héros. Il confirmera sa montée en puissance après la mi-temps. Thompson y inscrira 10 de ses 17 points, dont 7 lors de la troisième période. Il clôturera son retour par un ultime tir à 3 points pendant le quatrième quart temps.

Je ne vais pas dire que c’était l’équivalent de gagner un championnat, mais c’était assez proche.

Klay Thompson

Avec 7 tirs inscrits en 18 tentatives, Klay Thompson n’aura pas rendu la copie la plus propre de sa carrière. Le plus important n’est cependant pas là. Après deux ans et demi d’absences et de lutte contre les blessures, la NBA a retrouvé un de ses joueurs les plus appréciés et spectaculaires. Encouragé par ses coéquipiers qui se sont rendus au match vêtus de son iconique numéro 11, Thompson a également pu compter sur le soutien des joueurs vedettes de la ligue. De LeBron James à Kevin Durant en passant par Russell Westbrook, tous salueront la détermination et l’amour du jeu de l’arrière.

Un retour décisif pour la réussite les Warriors

Au-delà de la performance du « Splash Bro », ce retour est surtout symbolique. Durant les deux saisons passées sans Thompson, les Warriors ne sont pas parvenus à atteindre les séries éliminatoires. Stephen Curry y a pourtant évolué à un niveau de MVP. Alors que son retour était acté pour la saison 2021-22, Golden State s’est remis à gagner et l’équipe possède actuellement le meilleur bilan de la ligue. Le succès des Warriors est indéniablement lié au duo Curry-Thompson. Si Curry est la vedette de cette équipe, Thompson n’en est pas pour autant moins important.

Plus discret et altruiste, l’arrière accepte depuis le début de sa carrière de se mettre en retrait pour le bien de son équipe. Se concentrant sur les tâches souvent délaissées, Thompson est devenu au fil des années un spécialiste défensif. Il a malgré tout su rester un attaquant efficace, même après l’arrivée de Kevin Durant. Son plus grand fait d’armes reste ce quart temps durant lequel il a inscrit 37 points en 2015. Un record NBA qui tient toujours, tout comme ses 14 paniers à 3 points inscrits en une rencontre.

Grâce à leur duo de spécialistes des tirs lointains, les Warriors ont participé à cinq finales consécutives entre 2015 et 2019 pour trois titres de champion face à Cleveland et LeBron James. Ces mêmes Cavaliers que Thompson affrontait pour son grand retour dimanche. Tout un symbole.

Mael Brunet

Étudiant en journalisme à l’UQÀM et fan de sport à ses (nombreuses) heures perdues, Maël s’est logiquement tourné vers le journalisme sportif. Boxe, judo, tennis, soccer, trampoline, handball.. il a presque touché à tout. Passionné de basketball qu’il a pratiqué sur les terrains de sa France natale, il a traversé l’Atlantique pour partager son amour de la NBA et de la NBL, mais aussi pour en apprendre plus sur le football, le hockey et la poutine.

Laisser un commentaire