Usman, Volkanovski et Yan champions lors de l’UFC 251

Petr Yan et Jose Aldo. Crédit photo: Jeff Bottari/Zuffa LLC.

Dehors ou pas? Où se trouve-t-elle? De quelle grosseur sont les installations? Après plusieurs mois de tergiversations et de spéculations sur la fameuse île où Dana White, le président de l’UFC (Ultimate Fighting Championship), voulait tenir ses événements à huis-clos, voilà que l’organisation d’arts martiaux mixtes y tenait sa première soirée de quatre en deux semaines.

Malgré les images présentées plus tôt dans la semaine, l’octogone n’était pas à l’extérieur, sur la plage de l’île de Yas, à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis. L’étouffante température aurait vraiment pu causer problème ; les combats ont eu lieu au Flash Forum, un stade fermé. Voulant faire les choses en grand, l’UFC y a présenté trois combats de championnats, alors que Kamaru Usman, Alexander Volkanovski et Petr Yan sont respectivement repartis avec leur ceinture des poids mi-moyens, plumes et coqs.

Les installations de l’UFC pour les deux prochaines semaines. Crédit photo: Twitter (@ufc).
Une des plus grandes cartes principales de l’histoire

Trois titres lors d’une même soirée, c’est exceptionnel! Et la carte tant attendue a commencé avec un duel entre Amanda Ribas et Page VanZant chez les 125 livres. Courte, mais solide performance de la part de la jeune sensation brésilienne Ribas qui a rapidement amené le jeu au sol pour soumettre son adversaire d’une clé de bras après un peu plus de deux minutes de combat. L’avenir lui promet de belles choses.

Un des combats les plus attendus de la soirée était le second affrontement entre Jessica Andrade et Rose Namajunas, toutes deux anciennes championnes des poids pailles. Andrade ayant soutiré le titre à Namajunas en mai 2019, l’enjeu était palpable pour les deux athlètes qui veulent retrouver le sommet de la division. Le combat a gagné en intensité tout au long de ses 15 minutes, où les deux combattantes se sont échangées de violentes frappes, et Namajunas, le visage tuméfié, a été en mesure de venger sa défaite en décision partagée des juges.

Rose Namajunas et Jessica Andrade. Crédit photo: Jeff Bottari/Zuffa LLC.
Trois ceintures chaudement disputées

Le premier titre en jeu est celui des poids coqs, laissé vacant par Henry Cejudo, parti à la retraite suite à son triomphe de mai dernier. Petr Yan était un des prétendants au titre, et c’est le vétéran et ancien champion des poids plumes Jose Aldo qui était sur son chemin. Après quatre rondes durement disputées, Petr Yan a violemment malmené son adversaire au dernier engagement et forcé l’arbitre à arrêter le combat. La couronne des 135 livres lui est alors décernée.

Un des combats les plus attendus de la soirée, s’il en est un, est la tentative de Max Holloway d’aller rechercher le titre des poids plumes qu’il a échappé aux mains d’Alexander Volkanovski. Malgré une performance peu inspirée, c’est l’Australien qui garde sa ceinture des 145 livres en vainquant deux fois en autant de rencontres son adversaire. Les juges lui ont donné le combat de manière partagée.

Un combat que l’on pouvait difficilement attendre, mais qui promettait énormément, était la confrontation pour la ceinture des poids mi-moyens entre Kamaru Usman et Jorge Masvidal. Ce dernier ayant remplacé Gilbert Burns, testé positif à la COVID-19, à six jours d’avis pour tenter sa chance au titre, les attentes étaient très élevées pour ce combat.

Les deux athlètes n’ont pas déçu, se livrant un combat d’une intensité assez élevée. Fidèle aux pronostics, Kamaru Usman s’en tire avec une victoire contre son flamboyant adversaire, une décision unanime des juges au bout des 25 minutes réglementaires. Avec cette victoire, le Nigérian égalise le record de Georges St-Pierre pour le plus de victoires consécutives (12) chez les mi-moyens.

Beaucoup d’action avant les gros noms

Les cartes préliminaires ont offert pas moins de huit combats en entrée de jeu. Roman Bogatov s’est vu infligé sa première défaite en carrière après 10 victoires consécutives, suite à une déduction de deux points pour coups illégaux menés au troisième engagement. La victoire serait tout de même allée à Leonardo Santos, mais le poids léger n’a pas eu besoin de la confirmation des juges pour étendre à six sa série de victoires consécutives dans l’UFC. Le poids plumes Makwan Amirkhani a soumis un superbe anaconda à son adversaire Danny Henry pour s’en sortir avec la victoire au premier round.

Décision partagée en faveur de Muslim Salikhov contre Elizeu Zaleski dos Santos dans ce combat des poids mi-moyens qui promettait, mais qui a peiné à livrer la marchandise. Pour terminer la carte préliminaire, les vétérans mi-lourds Volkan Oezdemir et Jiří Procházka ont croisé le fer. Ce dernier a attendu plusieurs années avant de faire son entrée dans l’UFC et a prouvé sa valeur avec brio, ses contre-attaques et sa puissance ayant raison du Suisse au milieu du deuxième round.

Les juges ont bien été sollicités
Davey Grant et Martin Day. Crédit photo: Jeff Bottari/Zuffa LLC.

Pour ce qui est de la carte pré-préliminaire, l’Anglais Davey Grant a ouvert la soirée en surprenant le cogneur Martin Day d’une combinaison au milieu de la troisième ronde. Le deuxième combat des poids coqs de la soirée, celui-ci féminin, a vu Karol Rosa dominer sans surprise son adversaire Vanessa Melo, qui n’a pas réussi à faire les 135 livres requises, pour remporter le combat en décision unanime des juges. Les deux combats suivants se sont terminés de la même façon, deux affrontements oubliables entre Raulian Paiva et Marcin Tybura, vainqueurs contre Zhalgas Zhumagulov et Maxim Grishin en poids mouches et lourds.

Le prochain événement de l’Ultimate Fighting Championship aura lieu mercredi prochain, soit le 15 juillet, avec comme combat principal les poids plumes Calvin Kattar et Dan Ige. La prochaine ceinture en jeu se disputera lors de l’UFC 252 du 15 août, alors que Stipe Miocic défendra son titre des poids lourds contre l’ancien champion Daniel Cormier.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il anime aujourd'hui l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee et les arts martiaux mixtes.

Laisser un commentaire