Verstappen domine le Grand Prix de Styrie

Red Bull a remporté 4 courses de suite pour la première fois depuis 2013. Photo: Patrick Robert Doyle | Unsplash

Max Verstappen a été tout simplement impérial et a mené le Grand Prix de Styrie d’un bout à l’autre pour continuer d’accentuer son avance sur Lewis Hamilton au Championnat des pilotes.

Après avoir décroché la position de tête lors des qualifications samedi, Max Verstappen a continué sur sa lancée et a remporté le Grand Prix de Styrie de façon plutôt dominante. Dès les premiers tours, le Néerlandais a été en mesure de se forger une avance qu’il a pu conserver pour le reste de la course. Un arrêt aux puits pratiquement parfait l’a également aidé à rester devant son rival Lewis Hamilton et à remporter la course par plus de trente secondes.

Si Verstappen et Hamilton n’ont pas vraiment été ennuyés durant la course, c’était tout le contraire à partir de la troisième position où plusieurs pilotes ont tenté leur chance. Ce sont finalement Valtteri Bottas et Sergio Pérez, les deux deuxièmes pilotes de Mercedes et Red Bull, qui se sont séparés du lot. Les deux pilotes se sont livré toute une bataille lors des derniers tours, alors que Pérez est arrêté aux puits une deuxième fois pour tenter de ravir la troisième place à un Bottas qui était en perte de vitesse. Le Finlandais a toutefois résisté au Mexicain et a récolté un premier podium depuis le Grand Prix d’Espagne. Terminant seulement six dixièmes derrière lui, Pérez n’aurait eu besoin que d’un seul tour de plus pour monter sur la troisième marche.

La bataille pour le reste du top 10 est cependant ce qui a retenu l’attention alors que plusieurs dépassements et remontées ont eu lieu. Le Québécois Lance Stroll est un de ceux qui ont le mieux performé, lui qui s’alignait neuvième au départ et qui s’est rapidement retrouvé sixième. Stroll a finalement conclu la course au huitième rang.

George Russell si près du but

S’élançant de la dixième place, George Russell connaissait l’une des meilleures courses de sa carrière en montant à la huitième place. Le Britannique a cependant connu des difficultés avec son moteur et a été forcé de s’arrêter à plusieurs reprises avant de se retirer de la course.

Russell avait la chance de mettre un terme à la séquence de 34 courses sans points pour Williams, mais il devra encore patienter. Le Grand Prix d’Autriche, la course de la semaine prochaine, se déroulera toutefois sur le même circuit. Cela devrait aider Russell qui avait raté la troisième vague de qualification par huit millièmes de secondes. Une pénalité de trois places à Yuki Tsunoda (AlphaTauri) lui avait toutefois permis d’accéder à la dixième place. Tous les espoirs sont donc permis pour Russell et Williams en vue de la semaine prochaine.

Belles remontées de Ferrari

Après des performances bien en deçà des attentes la semaine dernière en France, les deux pilotes de Ferrari se devraient de récolter des points et de rassurer leur écurie. Même si la course a terriblement mal débuté pour Charles Leclerc, qui a été impliqué dans un accident au premier tour et a été forcé de s’arrêter aux puits, ce qui l’a recalé à la 16e position. Le travail de remontée à ensuite débuté pour le Monégasque qui est rapidement remonté dans le top 10 avant de continuer sur sa lancée pour finalement rallier l’arrivée en septième place. Cette performance lui a valu le titre de pilote de la journée.

De son côté, Carlos Sainz a été brillant tout au long de la course. S’élançant en 12e place, il a été longtemps impliqué dans une bataille avec les Aston Martin, ainsi que Tsunoda et Fernando Alonso (Alpine). L’Espagnol est finalement sorti en avant de ses rivaux dans le dernier tiers de la course et a finalement terminé tout juste devant Leclerc au sixième rang.

Ferrari récolte donc 14 points et se rapproche de McLaren au troisième rang du Championnat des constructeurs. L’écurie britannique a d’ailleurs connu plusieurs ennuis durant la course alors que Daniel Ricciardo a terminé au 13e rang. Lando Norris a toutefois permis à son équipe de récolter quelques points en terminant cinquième.

Le Grand Prix de Styrie constituait la deuxième d’une série de trois courses consécutives et la première des deux disputées au Red Bull Ring. La Formule 1 sera donc de retour en action au même circuit la semaine prochaine pour le Grand Prix d’Autriche. Le très attendu Grand Prix du Royaume-Uni suivra ce programme triple de courses et se tiendra le 18 juillet.

Top 10 du Grand Prix de Styrie
  1. Max Verstappen (Red Bull)
  2. Lewis Hamilton (Mercedes)
  3. Valtteri Bottas (Mercedes)
  4. Sergio Pérez (Red Bull)
  5. Lando Norris (McLaren)
  6. Carlos Sainz Jr. (Ferrari)
  7. Charles Leclerc (Ferrari)
  8. Lance Stroll (Aston Martin)
  9. Fernando Alonso (Alpine)
  10. Yuki Tsunoda (AlphaTauri)
Championnat des pilotes après 8 courses
  1. Max Verstappen – 156pts
  2. Lewis Hamilton – 138pts
  3. Sergio Pérez – 96pts
  4. Lando Norris – 86pts
  5. Valtteri Bottas – 74pts
  6. Charles Leclerc – 58pts
  7. Carlos Sainz Jr. – 50pts
  8. Pierre Gasly – 37pts
  9. Daniel Ricciardo – 34pts
  10. Sebastian Vettel – 30pts
  11. Fernando Alonso – 19pts
  12. Lance Stroll – 14pts
  13. Esteban Ocon – 12pts
  14. Yuki Tsunoda – 9pts
  15. Antonio Giovinazzi – 1pt
  16. Kimi Räikkönen – 1pt
Championnat des constructeurs après 8 courses
  1. Red Bull – 252pts
  2. Mercedes – 212pts
  3. McLaren – 120pts
  4. Ferrari – 108pts
  5. AlphaTauri – 46pts
  6. Aston Martin – 44pts
  7. Alpine – 31pts
  8. Alfa Romeo – 2pts

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Il a également contribuer à la couverture des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo avec Radio-Canada. Toujours considéré par ses pairs comme un excellent communicateur, il vise aujourd'hui à mettre sa voix et sa plume au service des amateurs de sports. En tant qu'ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball, du tennis et de la Formule 1.

Laisser un commentaire