Verstappen survole la deuxième course

Max Verstappen remporte son premier Grand Prix cette saison. Photo: Twitter – Red Bull Racing Honda – @redbullracing

Alors que les conditions météorologiques étaient loin d’être idéales, Max Verstappen a réussi à réduire l’écart avec Lewis Hamilton au championnat des pilotes grâce à une victoire par 22 secondes au Grand Prix d’Émilie-Romagne.

De retour au programme pour une deuxième année comme course de remplacement, le Grand Prix d’Émilie-Romagne 2021 a forcé les écuries à faire preuve de créativité alors qu’une forte pluie avant le début de la course a rendu la piste très difficile à naviguer sur un circuit d’Imola déjà dangereux et tristement célèbre pour avoir enlevé la vie du légendaire Ayrton Senna en 1994. Plusieurs pilotes ont connu des difficultés et quatre d’entre eux qui ont été forcés à l’abandon.

S’élançant de la troisième place, Verstappen est sorti des blocs à pleine vitesse et a ravi la première place à Hamilton dès les premiers virages. Il a ensuite conduit de manière presque parfaite et n’a jamais été réellement menacé par les autres pilotes.

La chaussée trempée n’a pas tardé à faire des siennes alors que le premier tour a forcé le Canadien Nicholas Latifi à l’abandon, pendant que plusieurs pilotes ont connu de la difficulté avec leurs freins. L’accident de Latifi a également causé une apparition de la voiture de sécurité pendant cinq tours autour desquels Mick Schumacher a perdu le contrôle de sa voiture et a dû rouler quelques tours sans aileron avant.

Drapeau rouge et cauchemar pour Mercedes
Image
Une collision entre les voitures de Valtteri Bottas et George Russell a causé une interruption de la course. Photo: Twitter – Formula 1 – @F1

La mi-course a été marquée par une série de dérapages coûteux pour Mercedes. Après avoir tenté de ravir la première position à Verstappen, Hamilton s’est retrouvé dans un mur et a glissé jusqu’à la neuvième place, mais a été en mesure de poursuivre la course. C’est toutefois le contact entre l’autre Mercedes, celle de Valtteri Bottas, et la Williams de George Russell, qui était bien parti pour offrir à Williams ses premiers points depuis 2019, qui a forcé les autorités à sortir le drapeau rouge.

Hamilton n’a toutefois pas été en mesure de profiter de la relance autant qu’il l’aurait souhaité, puisque celle-ci s’est déroulée sous forme de départ lancé au lieu de départ arrêté pour permettre aux pneus et à la piste de se réchauffer. Le Champion du monde en titre a cependant encore démontré ses talents et la supériorité de sa monoplace en remontant jusqu’à la deuxième place à trois tours de l’arrivée. Hamilton s’est aussi offert le point bonus du tour le plus rapide pour garder une avance d’un point au Championnat des pilotes.

La relance a cependant coûté cher à Red Bull, alors que Sergio Pérez a perdu le contrôle de sa voiture et a glissé jusqu’en 14e place. Le Mexicain n’a pas été en mesure de revenir parmi les meneurs et Red Bull a ainsi raté sa chance de prendre une belle avance sur Mercedes au classement des constructeurs.

Porte ouverte pour Ferrari et McLaren

Les déboires de Mercedes et Red Bull ont énormément profité à Ferrari et McLaren, alors que leurs pilotes respectifs ont complété le top 6 de la course. Lando Norris (McLaren) a notamment remporté le prix du pilote de la journée grâce à une troisième place, lui qui était parti de la septième. Norris avait obtenu le troisième temps lors des qualifications, mais celui-ci a été annulé en raison d’une pénalité. Son coéquipier Daniel Ricciardo s’est bien défendu en fin de course et a terminé au sixième rang.

Image
Lando Norris a obtenu son deuxième podium en carrière, Photo: Twitter – Formula1 – @F1

De leur côté, les pilotes de Ferrari ont offert une très belle prestation à leurs partisans locaux alors que Charles Leclerc et Carlos Sainz ont respectivement terminé quatrième et sixième, malgré quelques difficultés et sorties de piste. Après la saison de misère en 2020, l’écurie italienne semble de retour en bonne position et devrait livrer une bonne bataille à McLaren pour le reste de la saison.

Deux réalités pour Stroll et Vettel

Réputé comme étant plutôt compétent dans la pluie, Lance Stroll a connu un très bon Grand Prix. S’élançant de la dixième place, le Québécois a conclu la course au septième rang, à seulement sept dixièmes de Ricciardo. Quant à lui, Sebastian Vettel a démontré de très belles choses dans la première partie de la course, mais n’a pas été en mesure de se hisser plus haut que la douzième place. Un problème avec sa boite de vitesse l’a contraint à l’abandon au tout dernier tour.

Il s’agissait d’un premier arrêt au pays de la botte cette saison pour la F1, qui y sera de retour le 12 septembre pour le Grand Prix d’Italie, présenté comme chaque année au circuit de Monza. La prochaine étape aura toutefois lieu dans deux semaines au Portugal, un autre Grand Prix qui en sera à sa deuxième présentation après son retour à la programmation l’an dernier.

Top 10 du Grand Prix d’Émilie-Romagne (mis à jour à la suite des pénalités d’après-course)

  1. Max Verstappen (Red Bull)
  2. Lewis Hamilton (Mercedes)
  3. Lando Norris (McLaren)
  4. Charles Leclerc (Ferrari)
  5. Carlos Sainz (Ferrari)
  6. Daniel Ricciardo (McLaren)
  7. Pierre Gasly (AlphaTauri)
  8. Lance Stroll (Aston Martin)
  9. Esteban Ocon (Alpine)
  10. Fernando Alonso (Alpine)

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Il a également contribuer à la couverture des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo avec Radio-Canada. Toujours considéré par ses pairs comme un excellent communicateur, il vise aujourd'hui à mettre sa voix et sa plume au service des amateurs de sports. En tant qu'ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball, du tennis et de la Formule 1.

Laisser un commentaire