Citadins de l’UQAM : doutes et anxiété au rendez-vous pour les troupes d’Alexandre Da Rocha

Alexandre Da Rocha, l’entraîneur de soccer des Citadins de l’UQAM. Crédit photo : Audrey Magny.

Plusieurs points d’interrogation persistent pour l’équipe de soccer féminine de l’UQAM puisque le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) doit rendre une décision finale quant à la tenue de la saison 2020, alors qu’une deuxième vague de coronavirus frappe le Québec.

Il s’agit d’une préparation difficile pour l’entraîneur de l’équipe, Alexandre Da Rocha. La décision initiale du RSEQ devait être annoncée le 31 août, mais elle a été reportée au 14 septembre. L’équipe se prépare bien depuis quatre semaines, mais aucune rencontre préparatoire n’a été effectuée jusqu’à maintenant.

Impossible d’être à l’abri d’une éclosion de COVID-19

Une saison en suspens à l’approche de la deuxième vague de coronavirus au Québec inquiète l’équipe, admet Alexandre Da Rocha, mais elle prend les précautions nécessaires pour éviter le pire au sein de sa formation. Les Citadins n’ont pas accès aux vestiaires et se lavent les mains avant chaque échauffement. L’équipe passe également un questionnaire sur les symptômes du coronavirus avant d’entrer sur le terrain. Un membre de l’équipe qui ressent ces symptômes ne peut participer aux entraînements. Les joueuses ont toutes un dossard personnel qu’elles doivent laver lorsqu’elles rentrent à la maison.

On sait [toutes et] tous que ça peut arriver, [ une éclosion de COVID-19,] mais ça peut aussi bien arriver sans faire du soccer comme en faisant du soccer.

Alexandre Da Rocha.
À l’inverse du Paris Saint-Germain…
Le Parc des Princes, vu de la façade. Crédit photo : Frenchyfoot, travail personnel, Wikipedia.

Une éclosion de coronavirus est survenue au sein du PSG, en France. Au total, ce sont six joueurs qui ont contracté le SARS-CoV-2, mieux connu sous le nom de COVID-19. Il s’agit de Marquinhos, Keylor Navas, Mauro Icardi, Neymar Jr, Angel Di Maria ainsi que Leandro Paredes. Selon les informations fournies par le club, tous ces joueurs étaient à Ibiza pendant les congés accordés après leur défaite en finale de Ligue des champions contre le Bayern Munich.

Controverse suivra : les joueurs ont partagé des photos d’eux sur leurs comptes personnels alors qu’ils faisaient la fête sans respecter la distanciation physique. La décision du Paris Saint-Germain d’offrir des vacances à ses joueurs a été contestée sur les réseaux sociaux. Alexandre Da Rocha espère que ses joueuses prendront des responsabilités sociales afin d’éviter d’être en contact avec le virus. Il mentionne, entre autres, qu’il ne veut pas voir des photos de joueuses sur les réseaux sociaux qui ne respectent pas les consignes de santé et sécurité.

Si une saison a lieu
Les joueuses des Citadins à l’entraînement, entre le Stade Olympique et le Stade Saputo. Crédit photo : Audrey Magny.

Bien que l’équipe soit dans le doute quant à la saison 2020, Da Rocha affirme que son équipe se met en condition physique pour être prête pour une première partie. L’entraîneur admet avoir perdu des éléments clés, mais la mentalité ne change pas. « L’objectif a toujours été d’être les meilleurs possibles, on est capable », affirme-t-il. L’an dernier, les Citadins de l’UQAM se sont effondrés en finale du RSEQ par la marque de 2-1 contre les Carabins de l’Université de Montréal.

Pierre-Luc Mongeon

Pierre-Luc est mordu de sports. Ayant grandi en jouant au soccer récréatif, il s'est rapidement intéressé au soccer professionnel. Il s'est orienté vers le domaine du journalisme lors de la Coupe du monde de soccer en 2018. Pierre-Luc a terminé sa première année au baccalauréat en journalisme à l'UQAM et il désire transmettre ses connaissances et son amour pour les sports par différentes options communicationnelles. En seulement un an, Pierre-Luc s'est impliqué à la radio CHOQ.ca, au Montréal Campus ainsi qu'au magazine L'Apostrophe.

Laisser un commentaire