Des champions similaires, mais différents

Iga Swiatek fait partie des jeunes sensations qui prennent la WTA d’assaut. Crédit photo : Iga Swiatek (@iga_swiatek) via Twitter.

L’édition 2020 des Internationaux de tennis de France agissait à titre de dernier tournoi majeur de la saison. Alors que le champion masculin est un habitué du succès sur terre battue, la championne féminine en était à sa première présence en finale d’un Grand Chelem.

Le tournoi de Roland-Garros est associé au nom de Rafael Nadal dans l’esprit de la majorité des amateurs de tennis. Avec 12 titres et seulement deux défaites en carrière à cet évènement, il ne faisait aucun doute que l’Espagnol était de nouveau le favori pour l’emporter. Chez les femmes, la favorite était clairement la Roumaine Simona Halep. Non seulement cette dernière était la championne en titre, mais elle avait passé les derniers mois à s’entraîner sur la terre battue. Elle a toutefois frappé un mur en huitièmes de finale, un mur nommé Iga Swiatek. Cette jeune Polonaise allait mettre la main sur son premier titre majeur.

Rafael Nadal pour une 13e fois
Image: French Open
Rafael Nadal a remporté son 20e titre majeur pour égaler le record de 20 détenu par Roger Federer. Crédit photo : Christian Hartmann / Reuters.

Le parcours du numéro 2 mondial aura été plutôt facile. En effet, son premier véritable adversaire aura été Jannik Sinner en quarts de finale. Les quatre autres joueurs n’auront fait que passer et auront été rapidement éliminés en trois courtes manches. De son côté, Sinner, qui venait de vaincre Alexander Zverev, a réussi à pousser le premier set au bris d’égalité. Le reste de la rencontre s’est toutefois déroulé à l’image des autres affrontements de Nadal, qui a fini par l’emporter 7-6, 6-4, 6-1.

En demi-finales, Nadal devait avoir rendez-vous avec le gagnant du US Open et troisième tête de série, Dominic Thiem. Ce dernier a toutefois été surpris par l’Argentin Diego Schwartzman au tour précédent. Sans rien enlever à Schwartzman, force est d’admettre que Thiem représentait probablement une plus grande menace pour Nadal que lui. Encore une fois, l’Espagnol a été dominant en l’emportant en trois manches. La finale l’opposait au numéro un mondial, Novak Djokovic, dont la seule défaite en 2020 avait été sa disqualification au 4e tour du US Open. Ce qui devait être le duel de l’année a rapidement tourné au massacre, alors que Nadal a facilement remporté les deux premières manches 6-0 et 6-2. Djokovic s’est repris au troisième set, mais son adversaire était au sommet de son art. Nadal l’a finalement emporté 7-5 et a ainsi mis la main sur son 13e titre à Roland-Garros. Sa victoire lui a également permis de rejoindre Roger Federer au premier rang des victoires en Grand Chelem dans l’histoire de l’ATP, avec 20.

Swiatek, le rouleau compresseur
Iga Swiatek 2020 Roland Garros
Iga Swiatek est devenue la première Polonaise championne d’un tournoi majeur. Crédit photo : Jimmie48 / WTA.

Du côté des femmes, la jeune Polonaise Iga Swiatek n’apparaissait aucunement comme une favorite pour remporter l’édition 2020. Son premier duel l’opposait à la 15e tête de série, Marketa Vondrousova. Un court duel d’à peine plus d’une heure remporté par Swiatek 6-1, 6-2. La jeune sensation a ensuite poursuivi sa domination, notamment en l’emportant sur Eugénie Bouchard au troisième tour. Son match de huitièmes de finale l’opposait toutefois à Simona Halep, qui semblait inarrêtable. Si tous s’attendaient à ce que le parcours de la Polonaise prenne fin, cette dernière a causé la surprise non seulement en l’emportant, mais en le faisant de façon explosive en deux manches de 6-1 et 6-2. Swiatek n’aura pas été menacée du reste du tournoi, alors qu’elle a remporté ses deux rencontres suivantes avec autant d’aplomb.

La finale féminine l’opposait donc à l’Américaine Sofia Kenin qui avait également connu un tournoi sans faille. Si cette dernière était visiblement ennuyée par une blessure à la jambe, elle aura quand même donné du fil à retordre à Swiatek au premier set, qui s’est soldé 6-4 en faveur de la Polonaise. Il s’agissait seulement de la deuxième fois qu’une joueuse arrivait à gagner quatre jeux lors d’un même set face à Swiatek, qui a toutefois été beaucoup plus expéditive au second set, alors que Kenin n’arrivait plus à suivre le tempo et se laissait être déconcentrée par ses erreurs. La jeune femme de 19 ans l’a ainsi emporté 6-4, 6-1 pour devenir la première Polonaise à remporter un tournoi majeur. Elle est également devenue la plus jeune championne du tournoi depuis Monica Seles en 1992.

Le champion et la championne de 2020 ont ainsi écrit l’histoire du tennis à leur manière, permettant à l’ATP et la WTA de conclure le chapitre des tournois majeurs de l’année 2020 de façon plus que satisfaisante.

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball et du tennis professionnel.

Laisser un commentaire