Qu’est-ce qui définit un sport? (Partie 1)

Crédit photo : Bernd Hildebrandt | Licence Pixabay.

La question semble à la limite désuète. Tout le monde sait qu’est-ce qu’un sport et quelles sont ses composantes. Mais lorsqu’on pousse la réflexion un peu, la réponse est un peu plus complexe qu’elle ne le semble. Sans donner de réponse claire et précise, puisqu’il n’y en a pas, voici quelques pistes de réflexion sur la question.

Le dictionnaire Larousse définit le sport comme étant une « activité physique visant à améliorer sa condition physique ». La dimension physique, nous nous y pencherons dans un article à lui seul, puisqu’elle est prédominante dans la pratique d’un sport. Le Larousse poursuit : « ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises », ainsi que « chacune des formes particulières de cette activité ».

Physique, jeux, compétition, règles… Nous tenons quelque chose ici. Jeux, règles et compétition sont intrinsèquement liés. Penchons-nous sur le concept de compétition. Encore notre bon Larousse nous donne deux définitions intéressantes : « action de participer à un championnat, à une coupe, à un tournoi » et « épreuve sportive mettant aux prises plusieurs équipes ou concurrents ». Comme quoi tout est dans tout.

De facto, une compétition doit comporter des règles, tacites ou expresses, pour assurer un bon fonctionnement et pour couronner un gagnant à la fin de ladite compétition, que ce soit sous la forme d’un championnat, d’une coupe ou d’un tournoi, comme définit plus tôt par le Larousse.

Les fameuses zones grises

Des règles, une compétition, des aptitudes physiques… Quand il s’agit d’activités collectives comme le soccer, le hockey ou le basketball, ou de pratiques individuelles comme le tennis, la course ou la lutte, il ne fait aucun doute qu’il s’agit de sports. Cependant – et ce sont ces zones grises qui sont intéressantes -, qu’en est-il des fléchettes ou du bowling, qui relèvent beaucoup plus de la précision que d’aptitudes physiques? Qu’en est-il du consensus collectif qui a fait des e-sports des sports en soi, couverts par les médias spécialisés en sport? Peut-être la notion d’entraînement…

Mais, si l’on veut pousser la réflexion au bout, pratiquer un instrument de musique pourrait relever de la pratique d’un sport? La dextérité, aptitude physique que demande de jouer de la guitare, autant que les nombreuses heures d’entraînement pour maîtriser la batterie, sans oublier les compétitions de chant ou de piano encadrés par des règlements font en sorte que, par définition, jouer de la musique pourrait constituer un sport.

Voilà un bref résumé des réflexions que j’ai eu suite à cette question : qu’est-ce qui définit un sport? Dans les prochaines parties de ce dossier, j’aborderai les notions d’aptitude physique et de réflexe, entre autres, qui peuvent peser dans la balance dans la définition d’un sport.

Si l’on se fie aux définitions très froides, il est difficile de définir à la perfection qu’est-ce qu’un sport. Nous allons devoir resserrer un peu ces critères afin d’obtenir une définition plus précise en essayant de demeurer le plus objectif possible.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il anime aujourd'hui l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee et les arts martiaux mixtes.

Laisser un commentaire