Sport sécuritaire : Québec instaure un mécanisme indépendant de gestion des plaintes

Photo : Adrià Crehuet Cano | Licence Unsplash.

Le gouvernement du Québec met en place une politique en matière de protection de l’intégrité de la personne, comportant un système indépendant de traitement des plaintes dans les fédérations sportives, a annoncé Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation, en conférence de presse vendredi.

« Quand j’ai commencé la politique, une de mes priorités était de mettre en place des mécanismes pour que le harcèlement et les abus dans le monde du sport soient choses du passé », a-t-elle déclaré d’entrée de jeu. Accompagnée de Sylvain Lalonde, président-directeur général du Regroupement Loisir et Sport du Québec, Sylvie Parent, professeure titulaire au département d’éducation physique de l’Université Laval, et Sylvain Croteau, instigateur et gestionnaire de Sport’Aide, la ministre a fait l’annonce de cette politique et d’une enveloppe de 1,4 millions de dollars pour aider de manière plus concrète sur le terrain.

« Protéger l’intégrité de toutes et de tous »

Le gouvernement du Québec a développé ces nouvelles mesures avec des experts, en collaboration avec les fédérations de la province, qui pourront bénéficier d’outils pour assurer « une équité et une impartialité dans le traitement des plaintes ». Une politique en matière de protection de l’intégrité de la personne est donc mise en place pour les fédérations. Sensibilisation, instauration de nouvelles mesures et favorisation de la dénonciation en cas d’abus : la nouvelle politique met de l’avant la protection des athlètes.

Le milieu sportif se mobilise pour mettre en place des mesures concrètes et concertées.

Sylvain Lalonde, président-directeur général du Regroupement Loisir et Sport du Québec.

À partir du 1er février 2021, les fédérations sportives se doteront d’un bouton « Je porte plainte », suivi d’un formulaire en ligne pour déposer une plainte à un officier des plaintes indépendant. L’organisme Sport’Aide dirigera également les plaintes vers cet officier. La centralisation et le traitement des plaintes se feront maintenant dans un cadre balisé. Plusieurs pouvoirs, comme celui d’exclure un entraîneur pendant les procédures, seront mis à la disposition de l’officier des plaintes.

L’indépendance est la clé

Un organe indépendant de gestion des plaintes provincial était demandé par la plupart des observateurs du domaine du sport sécuritaire. Autrefois géré par les fédérations sportives elles-mêmes, le traitement de certaines plaintes pouvait entrer en conflit d’intérêts avec certains acteurs des organisations sportives. Assurer une indépendance et une standardisation des plaintes à l’étendue de la province accentue le niveau de confiance des plaignants envers le système.

Cette annonce est majeure pour le domaine du sport au pays. Les mesures mises en place pourraient devenir des cas de figure en matière de sport sécuritaire à travers le monde entier. « Dans les dernières années, il y a des mesures importantes qui ont été mises de l’avant au Québec, explique Sylvain Croteau. Cela nous place parmi les leaders sur la planète en matière d’environnement sportif sain et sécuritaire. »

En plus de cette annonce, la ministre Charest a fait l’annonce de la mise sur pied d’une chaire de recherche sur la sécurité et l’intégrité en milieu sportif, chapeautée par Sylvie Parent de l’Université Laval.

Étienne Bouthillier

Étudiant en journalisme à l'UQAM, Étienne Bouthillier tombe amoureux du soccer lors de la Coupe du Monde 2014. Ses premiers pas dans le monde des médias remontent à 2016, où il écrit des articles pour le Kan Football Club pendant deux ans. En 2018, il se lance dans le monde du podcast avec « Les Trois Lions », un balado sur le foot anglais. Il anime aujourd'hui l'émission hebdomadaire du Kan Football Club sur CHOQ.ca. Il est aussi impliqué dans les activités du Royal de Montréal, l'équipe professionnelle d'ultimate frisbee de la métropole. Ses champs d'expertise sont le soccer, l'ultimate frisbee et les arts martiaux mixtes.

Une réflexion sur “Sport sécuritaire : Québec instaure un mécanisme indépendant de gestion des plaintes

Laisser un commentaire