Verstappen et Red Bull sont parfaits à Monaco

Max Verstappen a s’est emparé de la tête du classement des pilotes grâce à sa victoire à Monaco. Photo : MacKrys | CC 4.0.

Profitant de l’abandon de deux de ses rivaux, Max Verstappen, de Red Bull, a eu le champ libre pour décrocher sa première victoire en carrière au circuit de Monte-Carlo en menant le Grand Prix de Monaco du début à la fin.

Après une absence l’an dernier en raison de la pandémie de COVID-19, le mythique Grand Prix de Monaco était de retour au calendrier de la Formule 1 dimanche matin. Considérant les difficultés de dépassement en raison du circuit extrêmement étroit, un pilote qui aspire à la victoire se doit de se qualifier au-devant de la grille et de connaître un bon départ. C’est exactement ce que Max Verstappen a été en mesure de faire alors qu’il s’est qualifié en deuxième position, mais est parti premier en raison de l’abandon de Charles Leclerc avant le début de la course. Son départ fut parfait et il a imposé un très bon rythme dès les premiers virages, avant de se sauver sans jamais regarder en arrière. Même son arrêt aux puits a été si parfait qu’il a été en mesure de revenir en piste toujours en première place. Verstappen signe donc sa deuxième victoire cette saison. Lewis Hamilton et lui sont encore les seuls à avoir remporté une course en 2021.

Red Bull a aussi grandement profité de la performance de son autre pilote, Sergio Pérez. Celui-ci a terminé la course au pied du podium après s’être qualifié en neuvième position. Le Mexicain a fait ce qu’il fait de mieux, en demeurant calme, en mettant de la pression au bon moment et en profitant des ouvertures causées par les arrêts aux puits des autres pilotes. En laissant Pérez en piste plus longtemps, Red Bull lui a permis de gagner du terrain et ainsi de sortir de son propre arrêt en quatrième position. Pérez a également presque soutiré la troisième position à Lando Norris en fin de course, mais le pilote de McLaren s’est bien défendu et a récolté un deuxième podium cette saison.

Red Bull soutire les championnats à Mercedes

Si Red Bull a été parfait tout au long de la course, ce fut tout le contraire pour Mercedes alors que l’écurie allemande a perdu la tête du championnat des pilotes et des constructeurs. Après une mauvaise performance en qualifications, Lewis Hamilton se retrouvait en septième position sur la grille de départ. Même si le Britannique a montré un certain rythme et a été en mesure de conclure la course avec le tour le plus rapide, un premier arrêt aux puits trop tôt l’a empêché d’aller chercher des positions importantes dans une course où les pilotes ne s’arrêtent qu’une seule fois. Hamilton a donc dû se contenter d’une maigre récolte de sept points pendant que Verstappen récoltait les 25 points du champion. C’est donc le Hollandais qui prend une avance de quatre points sur son rival au classement des pilotes.

Mercedes misait toutefois énormément sur Valtteri Bottas cette fin de semaine, lui qui s’élançait de la troisième place. C’est toutefois un désastre qui s’est produit pour le Finlandais lors de son arrêt aux puits, alors que sa roue avant droite était complètement coincée et n’a pas pu être changée. Cela a ainsi forcé Bottas à l’abandon alors qu’il était en train de mettre beaucoup de pression sur Verstappen. Cet abandon est venu coûter les points importants dont Mercedes avait besoin pour demeurer en tête du championnat des constructeurs. C’est maintenant Red Bull qui passe en tête de celui-ci, même si son avance n’est que d’un seul petit point.

Fin de semaine de rêve ruinée pour Leclerc

Après avoir survolé les séances d’essais libres et avoir décroché la pôle de son Grand Prix à domicile, Charles Leclerc (Ferrari) n’a pas été en mesure de prendre le départ. Le favori local s’était écrasé dans un mur à la toute fin de la dernière séance de qualification, samedi, entraînant des dommages à la boîte de vitesse. Ferrari avait donc le choix de remplacer la boîte de vitesse, ce qui aurait entraîné une pénalité de cinq places, ou de la laisser telle quelle et espérer que cela n’affecte pas Leclerc. C’est la deuxième option qui a été privilégiée, mais qui n’était malheureusement pas la bonne, alors que les dommages étaient trop sévères et que Leclerc n’a pas été en mesure de se rendre à la grille de départ. C’est donc une séquence de malchance qui se poursuit pour le pilote de Ferrari à Monaco, lui qui accumule les abandons et les échecs au circuit de Monte-Carlo depuis 2017.

L’écurie italienne peut cependant se consoler avec les performances de Carlos Sainz Jr. Tout au long de la fin de semaine, l’Espagnol a suivi Leclerc, récoltant une quatrième position lors des qualifications. Les abandons de Leclerc et, ensuite, de Valtteri Bottas lui ont cependant permis de se hisser sur la deuxième marche du podium avec une performance sans faille lors de la course. Il s’agit d’un premier podium pour Sainz depuis sa deuxième position en Italie l’an dernier, mais surtout d’un premier podium avec Ferrari. L’Espagnol devient ainsi le premier pilote à monter sur un podium avec sa nouvelle écurie cette saison.

Vettel et Aston Martin sont soulagés

Après de très mauvaises performances lors des quatre premières courses de la saison, c’est une cinquième position qui attendait Sebastian Vettel, qui a triomphé deux fois à Monaco par le passé. Vettel a fait partie du groupe de pilotes qui a réussi à dépasser Lewis Hamilton lors de l’arrêt aux puits prématuré de ce dernier. L’Allemand, qui s’élançait de la huitième place, offre finalement des points plus qu’attendus par Aston Martin, qui s’est également réjoui de la huitième position de Lance Stroll. Le Canadien, de son côté, partait en treizième position et a été en mesure de monter au classement en attendant extrêmement longtemps avant d’arrêter aux puits. En effet, Stroll a été l’avant-dernier pilote à s’arrêter, lui qui avait débuté la course en gomme dure. Il s’agit de la première course cette saison où les deux pilotes d’Aston Martin récoltent des points. Seule Red Bull a été en mesure de faire de même cette fin de semaine.

La prochaine étape de la saison de F1 est le Grand Prix d’Azerbaïdjan. Celui-ci se déroulera le 6 juin prochain dans la ville de Baku, sur un autre circuit urbain où les dépassements sont toutefois beaucoup plus communs.

Top 10 du Grand Prix de Monaco
  1. Max Verstappen (Red Bull)
  2. Carlos Sainz Jr. (Ferrari)
  3. Lando Norris (McLaren)
  4. Sergio Pérez (Red Bull)
  5. Sebastian Vettel (Aston Martin)
  6. Pierre Gasly (AlphaTauri)
  7. Lewis Hamilton (Mercedes)
  8. Lance Stroll (Aston Martin)
  9. Esteban Ocon (Alpine)
  10. Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo)
Championnat des pilotes après 5 courses
  1. Max Verstappen – 105pts
  2. Lewis Hamilton – 101pts
  3. Lando Norris – 56pts
  4. Valtteri Bottas – 47pts
  5. Sergio Pérez – 44pts
  6. Charles Leclerc – 40pts
  7. Carlos Sainz Jr. – 38pts
  8. Daniel Ricciardo – 24pts
  9. Pierre Gasly – 16pts
  10. Esteban Ocon – 12pts
  11. Sebastian Vettel – 10pts
  12. Lance Stroll – 9pts
  13. Fernando Alonso – 5pts
  14. Yuki Tsunoda – 2pts
  15. Antonio Giovinazzi – 1pt
Championnat des constructeurs après 5 courses
  1. Red Bull – 149 pts
  2. Mercedes – 148 pts
  3. McLaren – 80 pts
  4. Ferrari – 78 pts
  5. Aston Martin – 19 pts
  6. AlphaTauri – 18 pts
  7. Alpine – 17 pts
  8. Alfa Romeo – 1 pt

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Toujours considéré par ses pairs comme un excellent communicateur, il vise aujourd'hui à mettre sa voix et sa plume au service des amateurs de sports. En tant qu'ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball, du tennis et de la Formule 1.

Laisser un commentaire