Christopher Froome rejoint Israel Start-Up Nation

Christopher Froome sur le Tour de France aux couleurs de Team Ineos. Crédit photo : Kei Tsuji / Bettini Photo.

Le cycliste britannique, Christopher Froome, ne sera plus dans l’équipe Ineos au terme du Tour de France 2020, car il va endosser les couleurs de l’équipe israélienne, Israel Start-Up Nation, a-t-il fait savoir jeudi.

C’est un nouveau chapitre de sa carrière que va ouvrir Chris Froome à partir de 2021. Le quadruple vainqueur du Tour de France rejoint, pour la suite de celle-ci, l’équipe du Canadien Guillaume Bovin, Israel Start-Up Nation. « C’est un moment historique pour ISN, Israël, les sports israéliens », a déclaré le Canadien copropriétaire de l’équipe, Sylvan Adams, dans le communiqué qui annonce l’arrivée prochaine du cycliste. Par ce contrat qui va être paraphé le 1er août, Christopher Froome (35 ans) va défendre les couleurs d’ISN dès l’année prochaine, après que les négociations avec Ineos pour une prolongation de son contrat ont échoué.

Cela a été une décennie phénoménale avec l’équipe, nous avons accompli tellement de choses ensemble. J’en garderai toujours les souvenirs.

Christopher Froome
Une question de leadership au centre du divorce   

La constellation de stars dans l’équipe britannique est l’une des principales raisons du départ de Chris Froome. En effet, elle compte en son sein les trois derniers maillots jaunes du Tour de France. Outre Froome, on y retrouve Egan Bernal (vainqueur en 2019) et Geraint Thomas (maillot jaune en 2018). N’ayant pas reçu l’assurance qu’il sera le leader de Team Ineos dans les termes de son prochain contrat, le vainqueur du Giro (Tour d’Italie) 2018 et sa direction ont préféré fermer une page de 10 ans, ponctuée par de nombreux titres. « C’est la bonne décision pour l’équipe et pour Chris. Vu ses accomplissements dans ce sport, Chris souhaite logiquement être le seul leader d’une équipe dans le prochain chapitre de sa carrière, ce que nous ne pouvons pas lui garantir », a déclaré le patron d’Ineos, Dave Brailsford, sur le site de l’équipe.

Un contrat longue durée avec Israel Start-Up Nation

À partir du 1er août, son désir d’être le leader de son équipe sera effectif, et ce jusqu’à la fin de son contrat. « Je suis vraiment excité de rejoindre la famille ISN… Je sens que nous pouvons réaliser de grandes choses ensemble », a déclaré le triple lauréat du Vélo d’or après l’accord trouvé avec la formation israélienne. Le contrat que doit parapher Froomey le liera à l’équipe israélienne jusqu’au terme de sa carrière. Mais avant de rejoindre ses nouvelles couleurs, il concentre son énergie sur son principal défi.    

Un départ en jaune pour rejoindre les plus titrés de la Grande Boucle
Chris Froome en maillot jaune durant le Tour de France. Crédit photo : Yoan Valat / AS.

Contraint d’assister au Tour de France 2019 devant le petit écran (fémur cassé), Christopher Froome fera son retour sur la Grande Boucle en août prochain (29 août, pour se terminer le 20 septembre 2020) et il a pour objectif « de remporter un cinquième Tour de France avec le Team INEOS ». Une victoire du Kenyan blanc sur les Champs-Élysées lui permettra de rejoindre au palmarès les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault, ainsi que le Belge Eddy Merckx et L’Espagnol Miguel Indurain.

Initialement prévue entre le 17 juin et 19 juillet, la 107e édition du Tour de France a été reportée en raison de la pandémie mondiale de coronavirus. Le peloton devrait donner les premiers coups de pédales le 29 août à Nice. Cette édition comprend 21 étapes et sera animée par 22 équipes. Avant de courir sous la même couleur la saison prochaine, le Montréalais Guillaume Bovin et ses coéquipiers chez ISN tenteront de contrarier les plans de Christopher Froome et Ineos, à l’instar des autres équipes.  

Benoît Dosseh

Benoît Dosseh a une passion pour le sport. Il s’est essayé au basketball, au volleyball, à l’athlétisme et au soccer de quartiers (Côte d’Ivoire et Togo), notamment. Après un passage au Collège de Rosemont en Arts, lettres et communication, option médias, il poursuit sa formation en journalisme à l’UQAM. Il a collaboré avec différents médias dont le magazine estudiantin L’Apostrophe.

Laisser un commentaire