Donc, c’est qui LA meilleure?

Serena Williams est parfois considérée comme la meilleure athlète de l’histoire du tennis, hommes et femmes inclus. Photo : Tennis Australia (Natasha Morello).

Il est beaucoup plus facile de répondre à la question concernant la meilleure sportive de l’histoire que celle concernant le meilleur sportif de l’histoire. Si le débat chez les hommes amène généralement plusieurs nominés, il n’y a que quelques femmes qui sont réellement dans la course au titre dans le volet féminin du sport.

Les hommes ont plus d’occasions de se faire valoir dans leur sport. Leurs sports sont plus médiatisés et plus d’argent et de temps sont investis dans leur développement. Ainsi, tout le monde est au courant des exploits réalisés par les Michael Jordan, Tom Brady et Wayne Gretzky de ce monde. Cela m’a grandement facilité la tâche dans le choix et l’explication des nominés dans mon article sur le meilleur sportif de tous les temps.

Cependant, rien de cela signifie qu’aucune femme n’a déjà marqué son sport de la même manière ou encore plus que les hommes. Si Serena Williams est connue de tous comme étant celle majoritairement considérée comme la plus grande de l’histoire du sport féminin, il y a pourtant d’autres noms plus ou moins connus qui peuvent rivaliser avec l’Américaine. Ainsi, je vous propose aujourd’hui un portrait des grandes athlètes de l’histoire, afin de vous dresser un portrait plus global du débat.

Dans la catégorie G.O.A.T. du sport féminin, les nominées sont :

Serena Williams — Tennis

Points pour : Ce n’est pas pour rien que Serena Williams est parfois considérée comme meilleure que la majorité des hommes ayant joué sur le circuit de l’ATP. Étant plus forte et plus dynamique sur le terrain que la majorité de ses adversaires, Williams a simplement dominé la WTA comme personne auparavant. Si l’on se base seulement sur les titres en Grand Chelem, Serena est dans une classe à part. Son total de 23 titres majeurs est non seulement supérieur à n’importe quel joueur de l’histoire de l’ATP, mais est également un sommet dans l’ère open de la WTA. Ce total n’est qu’à un seul titre d’égaler celui de Margaret Court, qui jouait avant cette ère.

Elle est également l’une des grandes compétitrices du circuit. Blessures et accouchements ne l’ont jamais empêchée de demeurer l’une des meilleures joueuses au monde. Aujourd’hui âgée de 39 ans, soit le même âge que Roger Federer, Williams continue d’être une menace lors de n’importe quelle compétition et il est rare qu’elle n’atteigne pas les quarts de finale d’un tournoi. Elle pointe également au 11e rang mondial, alors qu’une seule autre membre du top 15 est âgée de plus de 30 ans (Victoria Azarenka, 31 ans).

Points contre : Il est très difficile de parler contre Serena Williams. Toutefois, si on lui retire son palmarès en Grand Chelem, il ne lui reste pas autant que plusieurs autres joueuses, puisqu’elle ne détient pas les records du plus grand nombre de victoires sur le circuit, de titres et de semaines en tant que numéro un mondiale. Ainsi, il serait relativement légitime de dire qu’elle n’a dominé qu’un seul aspect de son sport, même s’il s’agit du plus important.

Nadia Comăneci — Gymnastique artistique
En raison de sa performance aux Jeux olympiques de 1976, Nadia Comăneci est et sera toujours le visage de la gymnastique artistique. Photo : Olympics.org.

Points pour : Dans la catégorie des plus grandes performances uniques aux Jeux olympiques, on retrouve Eric Heiden en première place et Nadia Comăneci pas loin derrière. C’est lors des Jeux de Montréal, en 1976, que la Roumaine a réussi ce qui semblait jusque là impossible, soit obtenir une note parfaite de 10, et ce, pas moins de sept fois! En remportant l’or au all-around, aux barres asymétriques et à la poutre, Comaneci a démontré qu’elle était l’une des athlètes les plus complètes de l’histoire. Contrairement à Heiden, elle est revenue quatre ans plus tard pour défendre son titre à la poutre et ajouter une médaille d’or au sol à son palmarès. Au final, ce sont neuf médailles olympiques, quatre médailles aux mondiaux et douze médailles aux championnats européens.

Sa performance à Montréal a également permis à la gymnastique artistique de devenir de plus en plus populaire, et Comăneci n’a jamais cessé de tenir son rôle d’ambassadrice du sport, en siégeant sur différents comités et en continuant d’être présente aux évènements soulignant l’histoire des Jeux d’été. C’est pour cette raison que, même plus de 40 ans plus tard, elle continue d’inspirer les nouvelles générations de gymnastes à travers le monde.

Points contre : C’est connu, les carrières des gymnastes sont extrêmement courtes et une fois qu’elles ont atteint la vingtaine, il ne leur en reste pas pour longtemps à être au sommet. Ainsi, il est difficile de comparer le succès d’une gymnaste à celui d’une joueuse de tennis ou de hockey puisque ces dernières débutent leur carrière au moment où les gymnastes arrivent à la fin de leur apogée. La capacité des athlètes des autres sports à rester au sommet de leur discipline malgré un âge plus avancé leur donne donc un avantage ici.

Dans le cas de Comăneci, son plus grand accomplissement est d’avoir obtenu une note parfaite aux Olympiques, mais il s’agit d’un exploit qui a, depuis, été réalisé plus de 100 fois. C’est donc beaucoup plus commun qu’à son époque, et sa performance ne serait pas aussi importante qu’en 1976 si elle avait lieu aujourd’hui.

Hayley Wickenheiser — Hockey sur glace

Points pour : Ses quatre médailles d’or olympiques sont un sommet dans l’histoire du sport canadien et ses cinq médailles au total la placent au deuxième rang des athlètes canadiens et canadiennes. En plus d’être une Olympienne accomplie au hockey, elle s’est taillé une place sur la formation nationale de balle-molle en 2000, à Sydney, où elle a été l’une des meilleures joueuses de l’équipe. Elle est également la meilleure pointeuse de l’histoire de l’équipe canadienne de hockey féminin et a été intronisée au Temple de la renommée du hockey à sa première année d’éligibilité, devant pas moins de huit joueurs ayant marqué plus de 1000 points dans la LNH.

Un peu comme Nadia Comăneci, Wickenheiser est aujourd’hui une grande figure du hockey féminin qui continue d’inspirer les jeunes joueuses et de s’impliquer dans le monde du hockey. Elle travaille notamment pour les Maple Leafs de Toronto, en tant qu’adjointe au directeur du développement des joueurs. Elle est la seule femme à détenir ce poste à travers la LNH.

Points contre : Dans le monde du hockey masculin, Wayne Gretzky, Mario Lemieux et Bobby Orr sont reconnus pour leurs prouesses sur la patinoire. Parmi les autres athlètes de cette liste, plusieurs se démarquent par leur supériorité face à leurs adversaires de façon plutôt spectaculaire. Wickenheiser, sur la glace, n’était pas aussi dominante et spectaculaire que d’autres athlètes. Son succès lui vient surtout de sa longévité et, même si elle est la meilleure marqueuse de l’histoire, elle demeure une joueuse qui a grandement profité du fait qu’elle a joué longtemps et pour une équipe fortement supérieure.

Katie Ledecky — Natation
American swimmer Katie Ledecky won four gold medals and a silver at the 2016 Olympic Games in Rio.
Katie Ledecky est déjà une légende et n’a que 23 ans. Photo : Rob Schumacher (USA TODAY Sports).

Points pour : Katie Ledecky n’est pas seulement l’une des meilleures nageuses de longue distance au monde, elle est la meilleure de l’histoire, et ce n’est même pas proche. À 23 ans, elle cumule pas moins de 34 médailles, dont 28 d’or, en compétitions internationales. Déjà que sa discipline requiert une excellente condition physique, Ledecky en rajoute par sa vitesse, elle qui est simplement trop rapide pour ses compétitrices. La finale du 800 m style libre à Londres en est le parfait exemple. Elle n’avait d’ailleurs que 18 ans lors de ces Jeux. Ses 14 records du monde et cinq titres de nageuse de l’année contribuent également à faire d’elle une athlète extrêmement décorée pour son âge.

Points contre : Ce sont les prochaines années qui pourront donner les meilleurs arguments à Ledecky pour assurer sa place dans ce débat. Elle est encore jeune et n’a pas encore la longévité et la domination sur une longue période que des athlètes comme Serena Williams ou Mia Hamm ont. Elle doit encore prouver qu’elle peut défendre ses médailles olympiques, ce qu’elle aura la chance de faire si les Jeux de Tokyo ont lieu.

Babe Didrickson-Zaharias — Athlétisme et golf

Points pour : Deux médailles d’or olympiques dans deux disciplines différentes et 10 titres majeurs dans une autre. Il n’y a pas beaucoup d’athlètes qui ont réussi à accomplir un tel exploit. En fait, dans l’histoire, Babe Didrickson-Zaharias est la seule athlète d’athlétisme à remporter une médaille olympique dans ses trois aspects (course, saut et lancer). Elle a également brisé le record du monde au 80 m haies.

Elle a ensuite joint le circuit de la LPGA, où elle est devenue l’une des meilleures de l’histoire en remportant 10 titres majeurs, ce qui la place au quatrième rang de tous les temps.

En plus, elle a bien performé au baseball et a même lancé dans la MLB à trois reprises.

Points contre : Elle n’a jamais défendu ses titres olympiques, se concentrant sur sa carrière de golfeuse. Elle a également compétitionné à une époque où le sport et les athlètes étaient beaucoup moins développés et spécialisés qu’aujourd’hui. Il est absolument impensable, en 2021, de voir quelqu’un gagner l’or en athlétisme, puis lancer dans la MLB, avant de gagner 10 tournois majeurs au golf. Babe Didrickson-Zaharias était simplement en avance sur son époque.

Mia Hamm — Soccer
Mia Hamm has the most assists and the second most goals in U.S. women's soccer history.
Très peu d’athlètes, tous sexes confondus, ont un palmarès de soccer aussi impressionnant que celui de Mia Hamm. Photo : George Tiedemann (Sports Illustrated).

Points pour : Son palmarès est des plus impressionnants. Deux médailles d’or olympiques, deux coupes du monde, quatre championnats de la NCAA et l’une des deux seules nominations féminines sur la liste des 125 plus grands athlètes de soccer vivants, dévoilée dans le cadre du 100e anniversaire de la FIFA. Elle pointe également au troisième rang de l’histoire pour les buts marqués en sélection internationale, hommes et femmes confondus. Son palmarès reflète parfaitement ses performances sur le terrain, qui étaient simplement spectaculaires.

Points contre : Hamm n’est aujourd’hui plus la plus grande joueuse d’un point de vue statistique. Elle est en effet la troisième meilleure marqueuse de l’histoire du soccer international, derrière deux autres femmes, Christine Sinclair et Abby Wambach. Elle était toutefois la meneuse à ce chapitre au moment de sa retraite, mais c’est justement ce qui lui fait perdre des points. Aucun de ses records ou de ses accomplissements n’est inatteignable et beaucoup de joueuses se retrouvent de plus en plus dans la discussion pour le titre de meilleure joueuse de soccer de l’histoire. Ce n’est donc qu’une question de temps avant qu’elle perde sa place sur cette liste.

Encore une fois, j’espère vous avoir facilité la tâche dans votre choix de la plus grande athlète de l’histoire. Encore une fois, répondre officiellement à cette question est une mission impossible, mais il demeure toujours intéressant de connaître le point de vue de chacun.

Yohan Carrière

Après un stage d'exploration à RDS en 2015, Yohan Carrière débute officiellement sa formation journalistique au cégep Marie-Victorin en 2017. Aujourd'hui étudiant en journalisme à l'UQAM, il compte à son actif plusieurs collaborations, notamment à la radio et en vidéo avec L'Avantage Terrain et à l'écrit avec le magazine L'apostrophe. Ex-joueur et entraîneur de hockey-cosom au sein du RSEQ, il garde un intérêt pour le sport-étudiant, mais se spécialise surtout dans le monde du hockey, du baseball et du tennis professionnel.

Une réflexion sur “Donc, c’est qui LA meilleure?

Laisser un commentaire